×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Affaires

Les lagunes d’Essaouira réhabilitées

Par L'Economiste | Edition N°:2359 Le 12/09/2006 | Partager

. La fondation Total et les Eaux et Forêts s’engagent dans la préservation du site. Un parc comme espace tampon contre l’urbanisation au programme  Un projet pour la réhabilitation et la mise en valeur des lagunes ceinturant le nord de la ville d’Essaouira est en cours de finalisation. La bande concernée par le projet est située sur 4.000 hectares de superficie. Celle-ci est classée avec son archipel dans la liste Ramsar en tant que zone humide d’intérêt international depuis janvier 2005. Des études avaient été initiées par la fondation d’entreprise Total pour la biodiversité et la mer en partenariat avec le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts, la municipalité et la province. L’objectif est la réhabilitation de l’écosystème naturel du parc urbain d’Essaouira. Une convention de partenariat est en cours d’élaboration pour la réalisation du projet. Samedi dernier, une visite a été effectuée sur le site en présence d’André Azoulay, président-fondateur de l’association Essaouira Mogador, et de Abdeslam Bekrate, gouverneur de la province. Bernard Tramier, représentant la fondation, Dimitri Xylinas du groupe Total, Peter Bridgewater de la convention Ramsar et Abdellah Saîdi, directeur régional des Eaux et Forêts, étaient également au rendez-vous. Les lagunes d’Essaouira couvrent une superficie totale de 11.000 ha en bordure immédiate de la zone urbain. Les lagunes insérées dans les dunes plus ou moins boisées confèrent à l’espace une beauté qui attire l’attention du promeneur. Selon les études de la fondation Total, il s’agit d’un espace relique provenant d’une ancienne et grande lagune. Elle isolait presque totalement la ville des dunes intérieures. Aujourd’hui, ce capital biologique et paysager est mis en danger par des activités humaines. L’urbanisation a fortement diminué la surface des zones humides et de nombreuses dunes ont été arasées. Le dépôt des gravats et de déchets de toutes sortes, en particulier au bord de la route, contribue à dégrader et banaliser le site. Ce qui participe à la dépréciation des zones humides aux yeux d’une population peu souvent au fait de la richesse de ces milieux. De plus, les coupes de bois diminuent la diversité et favorisent l’érosion des dunes. L’objectif spécifique de l’aménagement des lagunes est de préserver et de mettre en valeur cet écosystème riche et original. Au préalable, il est prévu le nettoyage des lagunes. Et, par la suite, la réalisation d’un parc autour des lagunes couplant la découverte de terrain et la sensibilisation à la protection de cet écosystème. Le projet prévoit également la mise en place autour des lagunes de sentiers de découverte agrémentés de passerelles en bois. La plantation de végétaux appropriés (acacias, eucalyptus…) pour fixer les dunes est prévue. Les travaux d’aménagement portent aussi sur la mise en place d’infrastructures (escalier, murs…) visant la protection de l’écosystème.


Parc à oiseaux

Le système lagunaire d’Essaouira présente un paysage caractéristique de dunes séparées de zones humides dont une grande partie est occupée par des eaux permanentes. Ces étendues d’eau font office d’habitat pour certains oiseaux tels les hérons, aigrettes, cormorans et les canards.De notre correspondant,Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc