×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Les industriels satisfaits de leur prospection aux Etats-Unis

    Par L'Economiste | Edition N°:645 Le 24/11/1999 | Partager



    · Des demandes d'échantillonnage, des cotations et des contre-types ont été formulés en vue d'intensifier les contacts établis


    Les opérateurs du textile-habillement et cuir qui ont entrepris une mission de prospection, du 13 au 18 novembre, aux Etats-Unis et au Canada ne sont pas rentrés bredouilles.
    Même s'il n'y a pas eu de contrats signés, "des demandes d'échantillonnage, des cotations, des contre-types ont été formulés en vue d'approfondir les contacts déjà établis", souligne M. Ali El Alaoui, secrétaire général du Centre Marocain de Promotion des Exportations (CMPE). Organisée par le CMPE en collaboration avec le Conseil Maroco-Américain pour le Commerce et l'Investissement ainsi que l'Association Marocaine des Industries du Textile et de l'Habillement (AMITH), cette mission avait comme premier objectif d'identifier de nouveaux créneaux porteurs. Côté marocain, elle a permis une meilleure connaissance des possibilités offertes de part et d'autre. "Les quinze sociétés représentées ont pu mieux saisir les opportunités d'exportation sur ce marché énorme et les grandes surfaces commerciales américaines désireuses de diversifier leurs sources d'approvisionnement en matière de textile du cuir et de l'habillement ont pu mieux connaître le label "Made in Morocco".
    "Plusieurs contacts prometteurs ont été réalisés", soutient M. El Alaoui. "Il s'agit maintenant d'assurer le suivi pour mieux placer le produit "Maroc" sur le marché nord-américain", ajoute-t-il.L'action future consiste à cibler davantage les opportunités offertes par le marché nord-américain qui est à la portée de certaines sociétés marocaines. "Il suffit de faire la promotion et l'adaptation du produit", ajoute M. Alaoui.
    Une évaluation préliminaire a permis d'identifier les opportunités d'exportation. Les représentants des sociétés marocaines ont pu ainsi mieux cerner l'approche du marché américain et ses spécificités afin de mettre en oeuvre une stratégie commerciale appropriée. "Encore faut-il avoir les capacités industrielles pour faire face aux commandes des centrales d'achat américaines", souligne un opérateur.
    "Nous nous sommes trop concentrés sur le marché européen, alors qu'il y a un énorme potentiel de l'autre côté de l'Atlantique", souligne M. Noureddine Sekkouri, directeur Commercial de Progretex (l'un des lauréats des Trophée à l'Exportation 1999). "Pour des entreprise qui produisent de grandes quantités, il est plus intéressant de traiter avec les centrales d'achat américaines", ajoute-t-il.
    Les donneurs d'ordre américains traitent à l'aide de programmes de fabrication, chose qui ne se fait plus en Europe. "Ces programmes nous permettent d'avoir une visibilité à moyen terme, ce qui est important pour une industrie comme la nôtre", renchérit M. Sekkouri.
    Lors de cette mission des rencontres individualisées ont été programmées avec divers opérateurs canadiens et américains dont "Canada Sportswear, Holt Renfrew, Donne Kenny Apparel, Saaks Fifth Avenue, Calvin Klein, Es Sutton, Kids Inter- national et Nautica International".


    Nette amélioration des transactions


    E niveau des transactions entre les Etats-Unis et le Maroc en matière de textile-habillement et cuir a connu une nette amélioration. Une augmentation de 30% a été réalisée en 1998 par rapport à 1997 au niveau de la confection et de la bonneterie, et la tendance de croissance sera maintenue pour cette année encore, estiment les responsables du CMPE.

    Fedoua TOUNASSI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc