×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Emploi et Carrière

    Les Hommes qui font l'actualité

    Par L'Economiste | Edition N°:71 Le 18/03/1993 | Partager

    M. Azmani, président de la CCI de Casablanca

    M. Abdallah Azmani a été élu président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Casablanca. Il succède à Haj Amhal qui ne souhaitait pas se représenter, bien qu'il ait figuré en tête d'une des listes.

    M. Abdallah Azmani est né en 1946 dans la région d'Agadir. Il a fait ses études secondaires au Lycée Moulay Youssef à Rabat et a commencé une carrière professionnelle au Ministère des Finances, en 1964, avant de reprendre ses études supérieures avec une spécialisation dans le domaine financier. En 1968, il rejoint le secteur privé. Désigné à la présidence de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Casablanca en 1985, il tente de dynamiser cet organisme, puis il est porté à la présidence de la Fédération des Chambres de Commerce et d'Industrie du Maroc. Nommé ministre du Commerce et de l'Industrie en 1987, il poursuit la politique de libéralisation entamée par MM. Guessous puis El Mesmoudi.

    M. Bouidar, vice-président de la CCI de Casablanca

    M. Hamid Bouidar a été élu vice-président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Casablanca (Cf L'Economiste du 11 janvier 1993). Né en 1942 à Casablanca, M. Bouidar est ingénieur en électrotechnique de l'Ecole Mohammédia d'Ingénieurs, licencié de Sciences économiques et diplômé du cycle supérieur de gestion de l'ISCAE.

    Il a commencé sa carrière comme ingénieur de recherche appliquée à la Cosumar, puis il remonte la filière sucre comme ingénieur d'exploitation-chef de production auprès de la Sucrerie des Doukkala. Il revient à la Cosumar, où il est chargé de l'organisation, du contrôle de gestion puis directeur financier, avant d'être nommé en 1985 directeur général adjoint.

    L'année suivante il est nommé directeur financier à l'ONA et, en 1990, il devient directeur général du secteur sucrier, puis il prend en charge le secrétariat général du groupe. En mars 1992, il revient vers l'agro-industrie, où il est nommé directeur général de l'activité laitière, tout en assurant au niveau du pôle agro-distribution des fonctions de stratégie-contrôle de gestion-ressources humaines-informatique.

    M. Bouidar est aussi membre du Conseil National de la comptabilité et président co-fondateur de l'Association marocaine du contrôle de gestion. Depuis 1978, M. Bouidar assure en outre un séminaire de stratégie financière pour le cycle supérieur de l'ISCAE et des cours à l'Institut bancaire.

    M. Mouline, directeur scientifique et technique au CDER

    M. Saïd Mouline a pris en charge la direction scientifique et technique, poste nouveau, au Centre de Développement des Energies Renouvelables, dont le siège est à Marrakech. M. Mouline est ingénieur de l'Ecole Polytechnique de Grenoble et diplômé en energy management de l'Université de Pensilvanie. Avant sa nomination au CDER, il était au cabinet du ministre de l'Energie et des Mines.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc