×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Emploi et Carrière

Les Hommes qui font l'actualité

Par L'Economiste | Edition N°:65 Le 04/02/1993 | Partager

M. Belrhiti, vice-Président Directeur Général de la GGM

M. Habib Belrhiti a pris en charge la vice-Présidence et la Direction générale de la société d'assurance Garantie Générale Marocaine, que l'on ne connaît que sous son sigle GGM.

M. Habib Belrhiti est né en 1940, à Meknès dans une famille de transporteurs et agriculteurs. Il passe son Bac de Lettres modernes puis Philo en 1961 au lycée Poeymirau de sa ville natale, puis suit ses deux premières années de Droit privé à l'Université d'Aix-en-Provence, et obtient sa licence en 1965 à Paris, tout en suivant la première année d'Eco-Fi à Sciences Po. Un stage auprès de la Zurich-France en 1965 va marquer son orientation professionnelle, puisque de retour au Maroc il entre à la délégation de la compagnie suisse au Maroc, où il est attaché de Direction, en charge de dossiers comme le règlement des sinistres. Il est nommé Chef du Service Production (accidents et risques divers). En 1968, il entre chez Sidarsa, le grand cabinet de courtage de M. Cherkaoui, où M. Belrhiti reste jusqu'en 1971.

Il intègre alors la CNIA, en tant que secrétaire général, responsable du contentieux-recouvrement, "le nerf de l'assurances" commente aujourd'hui M. Belrhiti.

En 1973, redoutant les côtés néfastes de la marocanisation lorsqu'elle est faite sans discernement, il se replie sur sa ville natale, où il monte un cabinet de courtage, qu'il exploite jusqu'en 1984. En 1977, il est appelé à la Présidence de la GGM, fauteuil qu'il occupe jusqu'en 1982, mais sans assurer le management de la compagnie. Aujourd'hui, il explique que "l'actionnaire doit être impliqué dans le management pour que sa responsabilité soit complète vis-à-vis de la compagnie et de ses clients".

En 1976, il se présente au Conseil municipal et est élu président, mais il se refuse à poursuivre l'option politique jusqu'à se présenter pour les élections à la Chambre des représentants. En 1979, déçu du mode de fonctionnement trop lourd et trop lent, il donne sa démission du Conseil.

Une autre déception l'attend, dans le secteur des assurances: qui part à vau-l'eau au début des années 80, si bien que M . Belrhiti abandonne la Présidence de la GGM, puis vend la plupart de ses titres et quitte le secteur en 1984 pour se lancer dans l'agriculture .

Ce n'est qu'en 1988 qu'il est rappelé par la Zurich, pour prendre en charge la Direction générale, puis à l'automne dernier il est nommé vice-Président Directeur général.

Marié et père de 4 enfants, M. Belrhiti explique qu'il déteste les situations où il se trouve sans prise sur son environnement. En revanche, il aime à s'engager totalement sur un projet.

Nomination

Mlle Zoulikha Nasri vient d'être nommée Directeur-adjoint à la Direction des Assurances et de la Prévoyance Sociale du Ministère des Finances. Mlle Nasri, personnalité très connue du monde des assurances, avait jusqu'ici la responsabilité du Service juridique et des études.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc