×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Emploi et Carrière

    Les Hommes qui font l'actualité

    Par L'Economiste | Edition N°:327 Le 23/04/1998 | Partager

    · Abdeljalil Zrikem, chef de cabinet du ministre des Mines et de l'Energie
    C'est sur un ingénieur de formation que s'est porté le choix de M. Youssef Tahiri, ministre des Mines et de l'Energie, pour diriger son cabinet. M. Abdeljalil Zrikem, 52 ans, ne se sentira pas dépaysé dans un département où se côtoient une pléiade d'ingénieurs.
    Né à Marrakech en 1946, M. Zrikem a fait ses études secondaires au Lycée Moulay Abdallah de Casablanca avant de les terminer au Lycée Gouraud de Rabat. Après son baccalauréat de mathématiques élémentaires en 1964, il s'en va en France pour poursuivre ses études à l'Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications de Paris. Six ans après, en 1970, il décroche un diplôme d'ingénieur et regagne aussitôt le Maroc pour intégrer l'Administration. Il commence sa carrière au Ministère des Postes et Télécommunications en qualité d'ingénieur, chef des Etudes Informatiques.

    En 1975, il sera nommé directeur de l'Institut National des Postes et Télécommunications et des Techniques. Il assumera cette fonction jusqu'en 1978 avant d'être promu secrétaire général du Ministère des PetT. Quatre ans après, il reprend la Direction de l'Institut des Postes et Télécommunications. En 1983, il est investi de la supervision des Télécommunications et de l'Informatique durant les Jeux Médirranéens. En 1984, il embrasse une carrière dans le privé. Sa première escale sera la société FCM dont il était président-directeur général pendant sept ans. Avant d'être appelé à diriger le cabinet de M. Tahiri, M. Zrikem était administrateur-délégué de la Cotefin (Compagnie de Télécommunications et d'Informatique). Malgré ses occupations, l'actuel chef de cabinet de M. Tahiri a eu le temps de faire ses premiers pas en politique. Il est également président d'une commune rurale à El Kelâa des Sraghna.
    M. Zrikem est un féru de natation et de marche, et en bon ingénieur, il est aussi un internaute, et passe une partie de son temps à surfer sur le réseau des réseaux.

    · Abdesslam Zouggar, directeur de cabinet du ministre de l'Equipement
    M. Abdesslam Zouggar a été nommé directeur de cabinet du ministre de l'Equipement, M. Bouamar Tighouane. Il remplace M. Mohamed Bousaïd, qui est actuellement directeur des Etudes et de la Planification. Depuis 1996, M. Zouggar occupait les fonctions de directeur régional des Travaux Publics du Centre à Casablanca.
    M. Zouggar est né en janvier 1955 à Sidi Slimane. Il a obtenu un baccalauréat en sciences mathématiques en 1972 au Lycée Moulay Youssef de Rabat. Quatre ans plus tard, il est licencié en sciences mathématiques et entame des études d'ingénieur à l'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées à Paris. Diplôme en poche en 1979, il devient ingénieur au chantier de construction du Barrage Sidi Driss. Trois ans plus tard, il est nommé chef d'arrondissement de l'hydraulique à Béni-Mellal, puis directeur provincial de l'Equipement à Errachidia jusqu'en 1987. Pour la période 1987-1992, il dirige la Direction Provinciale de l'Equipement à Béni-Mellal. Il est ensuite nommé directeur régional des Travaux Publics à Marrakech (1992-1996).
    M. Zouggar est marié et père de trois enfants.

    · Ali Amraoui, conseiller technique au cabinet du ministre de l'Energie et des Mines
    Ali Amraoui fait partie du cercle des technocrates qui entourent le ministre de l'Energie et des Mines, M. Youssef Tahiri. Les mines et la géologie constituent son domaine d'intervention.
    Né le 8 septembre 1943 à Fès, M. Amraoui est ingénieur de formation, lauréat de l'Ecole Centrale des Arts et Manufactures de Paris, promotion 1968. Juste après avoir obtenu son diplôme, il regagne le pays et intègre le Bureau de Recherches et de Participations Minières (BRPM). Il y reste jusqu'en 1976 avant de rejoindre la Sicopar (Société Immobilière de Construction et de Participation). Trois ans après, il quitte la Sicopar pour un cabinet d'études, le TEAM (Transport, Engineering, Administration and Management) jusqu'en 1988. Avant d'être appelé au cabinet du ministre de l'Energie et des Mines, M. Amaraoui travaillait à la Maghrébine des Travaux Publics (MATRAP).
    A côté de ses activités professionnelles, il est également membre actif de plusieurs associations: membre fondateur de l'Union des Ingénieurs du Maroc, de l'Association Marocaine d'Astronomie, ancien vice-président de l'Amicale des Centraliens du Maroc. Il fut en outre conseiller auprès du Ministère des Habous et des Affaires Islamiques, de l'ISESCO et de l'Académie du Maroc.


    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc