×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Emploi et Carrière

    Les Hommes qui font l'actualité

    Par L'Economiste | Edition N°:231 Le 23/05/1996 | Partager

    Moulay Zine Zahidi à la Fédération du secteur bancaire
    et financier de la CGEM

    Nouvellement formée au sein de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc, la Fédération du secteur bancaire et financier s'est donné comme président Moulay Zine Zahidi, qui y représente donc le Groupement Professionnel des Banques du Maroc (GPBM).
    Né en 1935 à Marrakech, Moulay Zine Zahidi y a fait ses études secondaires jusqu'à son bac mathématiques en 1956. Il part pour Toulouse où il fait ses Prépas, puis entre à l'Ecole Nationale Supérieure des Industries Agricoles, où il obtient son diplôme d'ingénieur en 1962.
    De retour au Maroc, il débute comme ingénieur de recherche à la COSUMAR, puis prend la direction du personnel de la raffinerie. En 1967, les études de création puis la construction de la sucrerie des Doukkala lui sont confiées. Il en est le directeur général à partir du début de l'exploitation jusqu'en 1973. Il revient alors à la COSUMAR puis prend en charge la création de la Sucrerie de Zemamra, où il assume aussi les fonctions d'administrateur délégué. En 1980, il est nommé directeur général de la COSUMAR.

    C'est alors que sa carrière de manager du privé prend un tour très différent puisqu'il est nommé ministre de l'Emploi et de la Promotion nationale, puis ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Affaires économiques. Avec ce portefeuille, il a à suivre la transformation complète du système de régulation de l'économie nationale: contrôle des prix, réglementation professionnelle, réduction des listes d'activités soumises à agréments administratifs, relations avec les institutions financières internationales (en plein programme de rééchelonnement), préparation des libéralisations (toujours en attente) pour les grandes filières agro-industrielles...
    Moulay Zine Zahidi, ministre du Commerce et de l'Industrie, se voit aussi confier le portefeuille de la Privatisation en 1990, avec pour tâche d'installer les organismes prévus par la loi, puis de lancer les premières audits-évaluations et enfin les premières privatisations. Moins "serré" qu'aujourd'hui sur le plan budgétaire, l'Etat donne à la privatisation, grâce à Moulay Zine Zahidi, un tour de politique industrielle qu'il ne peut plus se permettre. Néanmoins, les résistances sont fortes, tant quand il s'agit de vendre que lorsqu'il s'agit de restructurer l'entreprise ou l'environnement.

    En 1993, Moulay Zine Zahidi quitte le gouvernement pour la présidence du CIH (Crédit Immobilier et Hôtelier). Mission: la restructuration sans heurt, dans le double contexte de la libéralisation financière et de la privatisation.


    · Nouveau bureau de EAN Maroc
    Le Bureau de l'Association Marocaine de Numérotation et de Codification des Articles "EAN-Maroc" se compose comme suit:
    Président: M. Saïd Moudafi (Cofarma/Marjane)
    Vice-présidents: MM. Saïd Cherkaoui (Makro Maroc) et Abdelhalim M'Chich-Alami (Saedisud)
    Secrétaire général: M. Kamal Tsouli (Tria)
    Secrétaire général adjoint: M. El Bouazzaoui Jabiri (Sincomar)
    Trésorier: M. Mustapha Ben El Ghali (Ojidis)
    Trésorier adjoint: M. El Mostafa Essoulami (Pastor)
    Assesseurs: MM. Mohammed Besri (Huileries de Meknès), Jean-Pierre Sarrand (Oulmès Etat), Mohamed Alali (Tradipal), Rachid Kadaoui (Marona) et Mme Ana Maria Fenouil (Patmadri).

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc