×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Emploi et Carrière

    Les Hommes qui font l'actualité

    Par L'Economiste | Edition N°:215 Le 01/02/1996 | Partager

    · Méchahouri, secrétaire général de la CDG

    M. Mustapha Méchahouri, qui vient d'être nommé secrétaire général de la Caisse de Dépôt et de Gestion, a fait toute sa carrière au sein de la caisse. Il est né en 1947 à El Ksiba (province de Béni-Mellal) où il a commencé ses études secondaires avant d'entrer au Lycée Mohammed V de Casablanca. Avec son bac, il entamme des études d'économie. Il passe sa licence en 1970, à la Faculté de Droit de Rabat, puis intègre la même année la CDG. Il commence par être chargé de la centrale des Bilans des Sociétés cotées en bourse, et en 1973 il est nommé chef du Service du Portefeuille mobilier. En 1975, il prend en charge la Direction de la Caisse Nationale de Retraites et d'Assurances (CNRA), qu'il conserve jusqu'à ce jour. A sa création en 1977, le Régime Collectif d'Allocation de Retraite (RCAR) lui a été également confié. M. Méchahouri assure de 1984 à 1986, la direction du département informatique de la CDG, en parallèle à ses autres responsabilités. Il retrouve l'informatique de la caisse en tant que coordinateur de projet pour la mise en place du système de gestion des activités financières et comptables en 1992-93.
    M. Méchahouri a été sollicité à chaque projet de nouveau produit d'assurances, épargne ou retraite lancé par la CDG: épargne logement en 1974, RECORE en 1988, retraite des avocats (1989), régime complémentaire RCAR en 1992, retraite des députés en 1993, retraite des artisans en 1994 et retraite de marins qui sera prochainement lancée. C'est M. Méchahouri qui représente la CDG aux conseils d'administration de la BMCE, de la CNIA et de la CIFM. Il assure aussi des cours à l'INSEA et a été sollicité par le BIT et la Banque mondiale pour le projet de réhabilitation de la CNSS congolaise.
    M. Méchahouri est marié et père de trois enfants.

    · Fikrat, directeur général de Euro-Maroc-Phosphore

    M. Mohammed Fikrat sera directeur général de Euro-Maroc-Phosphore, la joint-venture qui vient d'être créée conjointement par l'OCP et la multinationale d'origine belge, Prayon. Le nom commercial de la nouvelle entreprise qui sera opérationnelle dans dix-huit mois est EMAPHOS (Cf L'Economiste du 25 janvier 1996). M. Mohammed Fikrat conserve ses responsabilités de directeur des Industries chimiques de Jorf Lasfar qui lui ont été confiées en ce début d'année.
    M. Fikrat est né en 1958 à Rabat est et ingénieur de l'Ecole Centrale de Paris, option métallurgie (promotion 1981). Il est entré à l'OCP la même année et jusqu'en 1983 il a été affecté au projet de valorisation sur Jorf Lasfar. Puis jusqu'en 1986, il est au Service du Matériel de la Division Maroc-Phosphore I à Safi. En 1987, M. Mohammed Fikrat est nommé chef du Service des Etudes et Analyses de la Direction des Industries Chimiques avant de devenir chef de la Division Maroc Chimie en 1990 puis de passer à Jorf Lasfar en tant que chef de la Division Valorisation.
    M. Mohammed Fikrat est marié en père de deux enfants.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc