×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Les Européens s'alarment de la montée de l'insécurité

    Par L'Economiste | Edition N°:1688 Le 21/01/2004 | Partager

    . C'est ce qu'a révélé une enquête menée par IpsosSelon l'enquête annuelle sur “l'Europe et ses moyens de défense” menée par Ipsos pour le compte d'EADS, groupe d'aéronautique et de défense, nombreux sont les Européens qui restent persuadés que les menaces à l'égard de la paix et de la sécurité dans le monde se sont accrues depuis un an. Ce sondage a été effectué en novembre dernier en Allemagne, Espagne, Italie, France et Grande-Bretagne.En effet, plus de six Européens sur dix estiment que ces menaces ont, dans leur ensemble, encore progressé par rapport à l'année dernière. Quelque 61% des personnes interrogées considèrent que ces menaces sont plus importantes contre 5% qui estiment qu'elles sont moins importantes et un tiers qu'elles sont identiques.Le terrorisme international reste la principale menace pour les Européens. Ainsi, 71% le considèrent comme une menace “très importante” et 95% comme une menace “très ou assez importante”. Dans ce contexte, les Européens justifient le droit des forces armées de leur pays à intervenir dans les situations les plus diverses. La quasi-totalité des personnes interrogées (95%) considère légitime une telle intervention dans un cadre humanitaire, 91% l'approuvent pour la défense du territoire national, 82% “dans le cadre de missions de maintien de la paix avec les Nations unies” et 79% dans la “lutte contre le terrorisme”. Par ailleurs, 78% souhaitent une capacité d'intervention militaire européenne indépendante des Etats-Unis, cette proportion atteignant 84% en Allemagne et 71% en Italie. Au-delà, ce sont 82% de l'ensemble des Européens qui jugent “essentielle ou souhaitable une politique européenne commune de défense”, les Allemands (90%) et les Français (83%) soutenant le plus fortement cette idée. Synthèse L'Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc