×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Tribune

    Les étoiles des hôtels : Pourquoi ne pas standardiser avec l'Europe?

    Par L'Economiste | Edition N°:204 Le 16/11/1995 | Partager

    M. Alain Dubois, après un séjour à Marrakech, s'étonne de ce que les standards hôteliers, les étoiles, ne soient pas alignés sur ceux que l'on trouve en Europe. Le Maroc ferait ainsi l'économie de bien des mécontentements, dont le sien. Sa lettre, pleine de bon sens.

    Je suis un touriste mécontent des hôtels du Maroc... mais les hôteliers ne sont pas responsables de ma déception!
    En effet, j'ai réservé auprès d'un tour operator parisien "sérieux" un séjour d'une semaine à Marrakech (septembre 1995) à un prix tout à fait intéressant, puisque nous étions un groupe issu des métiers du tourisme.
    Le choix de l'hôtel s'était porté sur un 3 étoiles A, ce classement nous assurant un hébergement de qualité.
    Je vous passerai les détails de notre déception, pour simplement vous dire que l'établissement ne correspond même pas à un 2 étoiles.
    Alors je réagis aux annonces de déclassements et autres reclassements de vos hôtels au Maroc car, en fait, à quoi un classement sert-il, sinon à guider l'utilisateur dans son choix et quel est l'utilisateur souhaité, sinon le touriste étranger?
    Si tel est bien le cas, ce classement doit correspondre aux normes connues de ce touriste et il me semble bien que vos hôtels doivent être classés aux normes européennes ou en tout cas le plus près possible.

    La responsabilité de la déception des membres de notre groupe n'est donc pas attribuée à l'hôtelier lui-même dont l'offre est ce qu'elle est. Elle est le fait en premier lieu de votre administration qui délivre des étoiles ne correspondant à aucun critère normalisé, connu du public.
    Elle est en second lieu provoquée par des tours operators proposant de France des programmes étoilés sachant pertinemment que la correspondance de qualité n'existe que dans l'imagination du touriste.
    Cette course aux décorations d'arbres de Noël est tout à fait idiote car, furieux des prestations d'un hôtel dit 3 étoiles A, j'aurais été pleinement satisfait du même service s'il m'avait été indiqué que je serais hébergé dans un 2 étoiles B, alors que j'estime, là, avoir été trompé sur la marchandise.
    Alors, je vous en prie: supprimez la notion 5 étoiles au Maroc. Elle n'existe pas dans la réalité et descendez d'une étoile tous les hôtels, sans exception.
    Après cela seulement... vous pourrez effectuer le véritable déclassement... mais sur quelles normes et avec quel contrôle indépendant des copinages?
    Il n'est pas de service orgueilleux.

    Alain DUBOIS

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc