×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie Internationale

Les Etats-Unis décidés à contrecarrer les subventions de blé communautaire

Par L'Economiste | Edition N°:46 Le 24/09/1992 | Partager

Les Etats-Unis ont décidé d'augmenter leurs subventions à l'exportation de blé dans le but de faire face à la concurrence européenne, indique-t-on de source américaine. Le Président Bush a, en effet, annoncé, le 2 Septembre, que le Ministère de l'Agriculture allait fournir à 28 pays un volume supplémentaire de 26,4 millions de tonnes de blé, à des prix subventionnés, et ce, dans le cadre du Programme de Promotion des Exportations (EEP). De même source, on précise qu'il s'agit du volume de blé le plus important que les Etats-Unis aient jamais mis d'un coup sur le marché au titre de l'EEP. Son prix est estimé à trois milliards de Dollars.

Le nouveau programme remplace toutes les initiatives précédentes et restera en vigueur durant l'année marchande du blé 1992-1993 qui s'achèvera le 30 Juin 1993.

Quelque 50% du blé subventionné sont destinés à trois régions: l'Extrême-Orient, les Etats de l'ex-Union Soviétique et l'Afrique du Nord. La liste des pays bénéficiant déjà de l'EEP a été élargie à l'Afrique du sud et au Pakistan.

Selon les termes du Programme de Promotion des Exportations, les exportateurs américains recevront des primes, soit en nature sous la forme d'excédents céréaliers, soit en espèce.

Compte tenu des lourdes subventions de la Communauté Européenne, ce programme est devenu "vital". Mme Anne Veneman, Vice-Ministre de l'Agriculture, dénonce en effet la politique agricole communautaire, qui engendre des niveaux importants de production et de stocks, et partant, la subvention de volumes toujours plus importants d'exportations agricoles. Les subventions de blé de la CEE atteignent en moyenne 125 Dollars la tonne, chiffre supérieur au prix de vente pratiqué par la Communauté (115 Dollars la tonne), selon la Maison-Blanche. Les primes versées aux agriculteurs américains dans le cadre de l'EEP se montent à une quarantaine de Dollars la tonne.

L'adoption du programme américain est "un avertissement au monde entier que les Etats-Unis sont résolus à combattre les mesures qui faussent le marché et qui entraînent une augmentation en spirale de la production", a souligné Mme Veneman. Cet avertissement est tout particulièrement adressé à la CEE. Pour garantir l'efficacité de toute réforme entreprise par les membres du GATT (Accord Général sur les Tarifs Douaniers et le Commerce) et imposer une plus grande discipline aux pratiques relatives aux exportations commerciales multilatérales en cours, le Vice-Ministre de l'Agriculture a, en effet, rappelé que les Etats-Unis maintenaient leur pression sur la CEE, tout en s'attaquant directement, et au cas par cas, aux prix qu'elle pratique.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc