×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Les entreprises chinoises dans la cour des grands

    Par L'Economiste | Edition N°:1718 Le 04/03/2004 | Partager

    . Cette année, elles comptent émettre sur les places mondiales 15 à 20 milliards de dollarsLes entreprises chinoises se préparent à émettre cette année entre 15 et 20 milliards de dollars d'actions sur des bourses étrangères, suscitant un vif intérêt de la part des investisseurs internationaux. «Le gouvernement chinois déploie des efforts pour rendre l'environnement plus transparent en matière réglementaire, financière et commerciale», a indiqué Kevin Haroff, spécialiste de l'introduction en bourse des sociétés chinoises du cabinet Squire, Sanders Dempsey. Rien que pour le mois de mars, 3 sociétés chinoises vont être cotées à New York. Linktone, une entreprise spécialisée sur les messages par téléphone portable, fera son entrée aujourd'hui jeudi 4 mars et Tom Online, active sur le même créneau, lui succédera la semaine prochaine. Pour sa part, Semi-conductor Manufacturing International Corp, principal fabricant chinois de microprocesseurs, émettra avant la fin du mois 1,59 milliard de dollars d'actions, pour ce qui sera la troisième plus grosse introduction en bourse dans le monde depuis le début de l'année. Durant le second semestre, la China Construction Bank, l'une des quatre grandes banques d'Etat chinoises, grevée par des mauvaises dettes malgré des efforts très onéreux du gouvernement pour l'assainir, devrait trouver preneur pour quelque 5 milliards de dollars de titres. De leur côté, Ping An Insurance et la compagnie aérienne nationale Air China proposeront respectivement 2 milliards et 500 millions de dollars en actions aux investisseurs. Selon Deutsche Bank, les sociétés chinoises cherchent à financer leur expansion alors que la concurrence entre elles est de plus en plus exacerbée. Synthèse L'Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc