×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Les échanges commerciaux avec l'Espagne s'améliorent

Par L'Economiste | Edition N°:49 Le 15/10/1992 | Partager

De notre correspondant à Madrid: Daniel MARTIN LOSA

Les transactions commerciales entre l'Espagne et le Maroc se sont considérablement intensifiées durant ces dix dernières années. A telle enseigne, l'Espagne s'est convertie en principal partenaire commercial du Royaume (après la France).


LES importations en provenance de la péninsule ibérique sont passées d'un volume de 1,540 milliard de DH en 1980 à 4,774 milliards de DH en 1990. L'équivalent d'un taux de croissance annuel de 14,6%. L'an dernier, les importations ont à peine augmenté à 4,939 milliards de DH, soit une augmentation de 3,4%. Mais les résultats obtenus durant le premier semestre de la mythique année 1992 révèlent un accroissement de 2,2% par rapport à l'année antérieure durant la même période: 3,104 milliards de DH.
Si les prévisions de l'ICEX (Institut Espagnol du Commerce Extérieur) venaient à se confirmer, cette année les importations pourraient s'élever jusqu'à, approximativement, 5,630 milliards de DH.
En ce qui concerne les exportations, elles sont sans aucun doute sur la pente ascendante. Si, en 1981, le Maroc exportait pour 834 millions de DH, il exportait en 1990 pour une valeur de 3,196 milliards de DH, ce qui correspond à une moyenne de taux de croissance annuel de 20,1%. En 1991, les exportations ont très peu augmenté: 3,282 milliards de DH, soit une croissance de 2,7%.
L'an dernier, le Maroc a principalement importé des produits manufacturés. Parmi ceux-ci, les demi-produits se situent en tête (1,926 milliard de DH), suivis des biens d'équipement industriels (1,416 milliard de DH), des matières premières (665,7 millions de DH) et des biens de consommation (613,6 millions de DH). Par contre le secteur alimentaire, boissons et tabac, a constitué la principale demande espagnole (1,296 milliard de DH). Les matières premières, principalement d'origine minérale occupent la deuxième position (862 milliards de DH), suivies des demi-produits (483,5 milliards de DH) et des biens de consommation (461,3 millions de DH).

Cependant, les relations commerciales hispano-marocaines se sont toujours caractérisées durant cette dernière décennie par un net déséquilibre de la balance commerciale du Maroc. En effet, le déficit commercial avec les voisins ibériques se chiffrait à 1,578 milliard de DH en 1990, tandis qu'en 1981 il se situait à peine à 706 millions de DH. Le taux de couverture des importations par les exportations variait entre 45 et 69% durant cette période.
Toutefois, les résultats de 1991 sont bien meilleurs. En vérité le déficit tend à se stabiliser. Certes, il a tout de même augmenté de 5% par rapport à 1990 mais il est malgré tout presque revenu au niveau de l'année 1984. Une tendance d'autant plus encourageante qu'au cours du premier semestre 1992, les exportations ont augmenté de 14% d'après les statistiques de l'ICEX.
Incontestablement l'économie marocaine se porte mieux estime-t-on en Espagne. Si cette tendance persiste, son déficit commercial avec l'Espagne tendra progressivement à se résorber. Le réajustement de l'économie du Royaume attire de plus en plus les capitaux étrangers. La proximité géographique et le faible coût de la main-d'oeuvre séduisent assurément les hommes d'affaires espagnols. D'après une étude de Salomon Brothers, le Maroc offre d'excellentes possibilités d'investissements, surtout en présentant un IPC étonnamment bas en comparaison avec celui d'autres pays en voie de développement. Malgré une probable augmentation de l'inflation et une faible croissance, les exportations et les ressources du tourisme devraient encore augmenter cette année.

Le Maroc a beaucoup diversifié son économie mais sans aucun doute le secteur manufacturier s'est converti au fil des ans en principal pôle d'intérêt pour les investisseurs espagnols, en particulier le secteur du textile et du cuir. Les investissements privés étrangers, après avoir marqué un recul de 2,5% en 1990, ont connu un accroissement de 75,1% en 1991, se situant ainsi à 3,278 milliards de DH contre 1,872 milliard de DH, l'année antérieure: la France apparaît en première position (973 millions de DH); suivie de la Libye (397 millions de DH), de la Suisse (325 millions de DH), de l'Arabie Saoudite (256 millions de DH), des Emirats Arabes Unis (247 millions de DH) et enfin de l'Espagne (244 millions de DH)...
L'industrie textile espagnole traverse une crise profonde. Elle n'est plus compétitive face à la concurrence des autres pays européens et asiatiques. Confrontés à un déficit de 7,984 milliards de DH, les industriels ont opté pour s'exiler volontairement au Maroc... "Cortefiel", l'une des pionnières s'est installée à Casablanca en 1985 en concluant une "joint-venture" avec le groupe industriel marocain Sopar. La première de ses trois unités produit 800.000 jeans, la seconde 500.000 chemises et la troisième 3.000 costumes par an. 80% de la production sont destinés aux marchés internationaux et les 20% restants sont vendus en Espagne. Après Cortefiel, une autre société a suivi le même chemin: "Liw International", fabricant de la marque "Grin's". Elle a investi près de 4 millions de DH à Casablanca. Les excellents résultats obtenus par ces deux sociétés ont incité d'autres entreprises à s'installer dans le Royaume. Ainsi "Algodonera de San Antonio" a déjà investi 372 millions de DH. La société Settavex (70% du capital lui appartient), produit à Settat 12 millions de mètres de tissu par an pour confectionner des jeans.
On s'attend à d'autre opérations d'investissements dans les mois et années à venir.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc