×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Economie

    Les échanges commerciaux

    Par L'Economiste | Edition N°:327 Le 23/04/1998 | Partager

    Deuxième partenaire après la France, l'Espagne a participé en 1997 pour 9,93% dans notre commerce extérieur. Le volume des échanges s'est chiffré à 8,33 milliards de DH contre 7,5 milliards en 1996, réalisant ainsi une variation positive de 11%(1) .


    L'Espagne absorbe 10,8% de nos exportations, soit légèrement plus qu'en 1996 (9,8%) et participe à hauteur de 9% dans nos importations contre 8,7% en 1996.
    Par contre, le Maroc occupe une place faible dans le commerce extérieur de l'Espagne. Nous nous situons à la 31ème place au classement des fournisseurs avec moins de 1% des importations de ce pays. En tant que client, nous occupons le 21ème rang avec 1% du total des exportations espagnoles.
    Un examen de la structure de nos importations montre qu'elles restent dominées par les demi-produits (1.201millions de DH), les produits d'équipements industriels (685 millions) et les produits finis de consommation (617 millions). les exportations, par contre montrent une forte présence des produits alimentaires, notamment les produits de la pêche (1.346 MDH), des produits bruts d'origine minérale (925,84 MDH) et des produits finis de consommation avec 269 millions de DH. Pour ce qui est des investis-sements, l'Espagne occupait la cinquième position au classement des investisseurs étrangers au Maroc en 1995, avec 6,7%(2). La répartition sectorielle de ces investissements montre qu'ils étaient concentrés dans le secteur bancaire avec 29% du total. les holdings suivent avec 21,7%. Enfin le secteur industriel se réserve 18% du total. Le nombre des entreprises espagnoles qui opèrent sur le territoire marocain est estimé à plus de 600, selon une note du Ministère du Commerce Extérieur.

    Pour les recettes des résidents marocains en Espagne, elles ont atteint 403,8millions de DH en 1996(2) .
    Côté tourisme, le marché marocain a bénéficié en 1996 d'un accroissement du nombre des touristes espagnols de l'ordre de 32% après la chute de 1994 suite à l'attentat de Marrakech. Il a atteint 196.511, réalisant ainsi 413.859 nuitées. Ceci est expliqué principalement par des raisons de proximité géographique et culturelle et le dépaysement et l'exotisme qu'offre l'espace marocain. Dans leur majorité, ce sont des amateurs de «bronzette» et des monuments historiques. Le phénomène des aventuriers qui voyagent seuls est encore récent. En général, les touristes espagnols restent de grands consommateurs de voyages organisés en raison de leur manque d'expérience.
    Le Maroc et l'Espagne offrent par ailleurs un autre exemple de coopération régionale en méditerranée depuis l'élaboration des deux liaisons fixes à travers le Détroit de Gibraltar, le Gazoduc Maghreb-Europe et le câble sous-marin d'interconnexion des réseaux électriques des deux pays.

    Aniss MAGHRI

    (1) Les chiffres et les comparaisons sont calculés sur la base des neuf premiers mois.
    (2) Les chiffres définitifs de 1997 n'ont pas encore été communiqués.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc