×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Les centristes identifient les priorités de la post-crise

Par L'Economiste | Edition N°:3383 Le 14/10/2010 | Partager

. La lutte contre la pauvreté, première urgence. L’IDC appelle à combattre la corruption à tous les niveaux DÉVELOPPEMENT durable et coopération internationale…des enjeux mondiaux qui gagnent en urgence en cette période de post-crise, et qui ont été au cœur des discussions de la réunion des leaders de l’Internationale démocratique du centre (IDC), qui s’est tenue le samedi 10 octobre à Marrakech à l’invitation du parti de l’Istiqlal, représenté notamment par Nizar Baraka ministre délégué auprès du premier ministre, chargé des affaires économiques et générales et président de la branche africaine de l’IDC. Une grand-messe qui a rassemblé d’anciens chefs d’Etat et de gouvernement, des chefs de partis politiques et d’éminentes personnalités représentant plus d’une trentaine de pays des quatre coins de la planète (cf. www.leconomiste.com). Pour ces centristes, les ravages économiques et sociaux qu’aura légués la crise économique au monde entier, «constituent un vivier propice à la percée de mouvements marginaux et d’idéologies violentes qui se basent sur le rejet des ethnies, et la montée du populisme en Europe en sont d’ailleurs un exemple éloquent». Pour contrer ces mouvances et parvenir à une meilleure promotion du dialogue social et un plus grand sens des responsabilités, l’IDC a tracé une feuille de route des priorités économiques et sociales.L’organisation qui soutient et adhère à la réalisation des objectifs du Millénaire du développement, érige ainsi la lutte contre la pauvreté comme première priorité dans un monde où près de 3 milliards de personnes vivent avec moins de 2 dollars par jour. Une lutte qui doit s’appuyer « non plus sur un flux inconditionnel d’aides financières, traitant les symptômes de la pauvreté, mais sur une coopération durable qui favorise l’érection d’une économie solide à croissance soutenue ». Cela passera notamment par la promotion de vrais marchés libéralisés, le développement du commerce et par un renforcement du rôle de la femme dans le monde de l’entreprise. Une dynamique économique ainsi assurée sera à même de soutenir la viabilité des secteurs sociaux et de consolider les ponts entre le système éducatif et le marché du travail.Ceci dit, une bonne gouvernance reste la condition sine qua non à la réalisation de ces réformes, qui se trouvent fatalement rongées par le fléau de la corruption que l’IDC appelle à combattre à tous les niveaux et par tous les moyens. À l’heure même où 75% des personnes les plus pauvres du monde ont connu ou sont toujours plongées dans un conflit, l’IDC qui milite pour les libertés et les droits individuels, appelle à la promotion des solutions pacifiques aux conflits et à la condamnation ferme des violations des droits de l’homme en Palestine et à Cuba notamment.F. Z. A.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc