×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Dossiers

    LES CAHIERS DE L’EMERGENCE
    Les opérateurs économiques maintiennent leurs investissements

    Par L'Economiste | Edition N°:3034 Le 28/05/2009 | Partager

    . Tikida, Alliances Dévelop-pement, Atlas Hospitality, …. Le projet de la station d’Immi Ouaddar sur la bonne voie. Une nouvelle cimenterie en exploitation en 2010 Les investisseurs continuent à croire en l’avenir d’Agadir. Au premier trimestre 2009 le montant des engagements enregistrés au Centre régional des investissements (CRI) est estimé à plus de 1,81 milliard de DH. Par ailleurs, les investissements lancés ces toutes dernières années sont maintenus même si le rythme de réalisation de certains programmes est ralenti.Dans le secteur du tourisme, principal moteur de l’investissement régional, les nouveaux lits ne seront mis sur le marché qu’en 2011. Parmi les hôtels à venir, on retient un projet de la chaîne Atlas Hospitality, filiale du groupe Royal Air Maroc. Il s’agit d’un appart-hôtel de catégorie trois étoiles d’une capacité de 280 lits. La chaîne a investi 80 millions de DH dans cet hôtel. Celui-ci devrait générer à terme 70 emplois. Selon Salah-Eddine Benhamane, DG de l’hôtel Royal Atlas, l’ouverture de l’établissement est programmée en 2011. A cette échéance, l’hôtel Tikida Oumnia ouvrira sur le front de mer. L’investissement est un partenariat entre le groupe Tikida et le groupe TUI. Sur ce dernier terrain libre du front de mer, sera implantée une unité hôtelière cinq étoiles d’une capacité de 700 lits. Le coût du projet s’élèvera à 338 millions de DH. Côté ressources humaines, la structure devrait générer 400 emplois, précise Guy Marrache, PDG du groupe Tikida. Un autre projet est aussi en cours de réalisation sur le front de mer de la station balnéaire. Il s’agit d’un nouveau Sofitel. C’est désormais le groupe Alliances Développement qui est promoteur du projet. Le groupe Accor prendra en charge la gestion de l’hôtel. Il offrira à terme 420 lits additionnels à la station balnéaire pour un investissement de 450 millions de DH. Le projet a connu un repositionnement lié aux nouvelles orientations du groupe Accor. Mais l’ouverture de l’hôtel reste programmée pour l’été 2010. Un autre investissement viendra à moyen terme renforcer aussi la capacité litière de la destination. Il s’agit de la nouvelle station touristique d’Immi Ouaddar. Le projet devait démarrer en avril dernier, mais des remarques techniques relatives à une voie d’accès ont retardé le lancement du projet. Aujourd’hui le dossier est sur la bonne voie et les travaux ne devraient pas tarder à être lancés. De source institutionnelle, il se pourrait bien qu’ils démarrent en cette fin du mois de mai. Les entreprises qui vont intervenir sur le chantier étant désignées. Pour rappel, la CGI est l’entreprise qui a été retenue pour l’aménagement de cette nouvelle station touristique. Le coût du projet est estimé à 400 millions de DH. Le délai de réalisation est de 36 mois à compter de la signature de la convention de mise en valeur, qui a été conclue en mai 2008. A terme, cet investissement apportera plus de 6.000 lits additionnels pour la destination Agadir. Autre secteur, autre projet d’envergure dans la région d’Agadir, la nouvelle cimenterie de Ciments du Maroc est un investissement de près de 3 milliards de DH en cours de réalisation à Imi Mqorn dans la province de Chtouka Ait Baha, (50 km d’Agadir). Au mois d’avril dernier l’état d’avancement du chantier se présentait comme suit: plus de la moitié des équipements déjà disponible sur le site; les travaux de génie civil réalisés à hauteur de 83% pour les silos à ciment, par ailleurs l’atelier de broyage ciment était quasi achevé. Selon les responsables du dossier, l’usine complète sera opérationnelle au début de l’année 2010. A cette échéance, devraient démarrer les travaux de lotissement du pôle halieutique d’Agadir, dont le promoteur est MedZ. Aujourd’hui le dossier est en cours d’autorisation de lotir. Les études de programmation, positionnement et urbanistique, étant achevées. Pour rappel, ce projet est prévu dans la commune de Drarga. Le montant d’investissement pour les aménagements in site est estimé à 265 millions de DH. Le développement du projet nécessitera une enveloppe de 6 milliards de DH.


    Taghazout au travers de la gorge
    Déçus, est un mot bien faible pour décrire le sentiment des Gadiris suite au flop du projet d’aménagement de la nouvelle station de Taghazout car ce dossier représentait beaucoup plus qu’un projet de développement local. Pour rappel, le gouvernement marocain a résilié en avril dernier la convention relative à la mise en valeur de cette nouvelle station touristique, conclue avec le consortium attributaire qui réunit le groupe Colony Capital et la société Satocan. Et ce pour non-respect des engagements par les investisseurs. Aujourd’hui, des noms de potentiels repreneurs du projet Taghazout circulent, Attijariwafa bank, CMKD, Chaâbi-Ynna, Bouygues ou encore CDG, qui avaient répondu à l’appel d’offres de mai 2005, après la déroute de Dallah Al Baraka. Même Colony Capital et son partenaire manifesteraient encore leur intérêt pour le projet. Mais de source institutionnelle, une réouverture des négociations sur ce dossier dans le cadre d’un nouvel appel d’offres n’est pas à l’ordre du jour pour le moment. Le dossier pourrait être réactivé en 2010, précise une source bien informée. Sur le Founty, des projets hôteliers sont aussi à la traîne. Dans cette zone 37% des terrains sont valorisés. Par ailleurs, 21% sont en cours de valorisation, 8% des terrains sont l’objet de projets en cours d’autorisation. Le taux de terrains vendus non valorisés est de 21%. D’un autre côté, 13% des terrains vont faire l’objet d’un nouvel appel d’offres. Pour ce qui est de la dernière tranche du Founty, selon une source bien informée, le plan d’aménagement revisité de la zone, en raison de la proximité du site par rapport au Palais Royal, a été déposé auprès de l’Agence urbaine. Parallèlement, l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) relatif à cette zone devrait être relancé. Pour rappel, l’AMI avait été lancé une première fois en décembre 2006.Un autre dossier est aussi en attente à Agadir. Il s’agit du complexe d’exposition et d’animation dont le promoteur est la société Expo Média Agadir. Aujourd’hui, le projet, pour lequel l’autorisation de construire a été délivrée en novembre dernier, ne fait toujours pas l’objet de travaux. L’investissement bute sur un conflit entre l’investisseur et un de ses partenaires dans la réalisation du chantier. Le dossier est en fait devant la justice. En ville on parle d’une éventuelle annulation du projet. Amri Hasnaoui, co-gérant de la société Expo Média Agadir, souligne pour sa part que le projet est maintenu et que le retard occasionné a été engendré par le partenaire. «Le lancement des travaux interviendra immédiatement après la décision de la justice prévue en juillet prochain». On annonce une réunion cette semaine pour décider du devenir du dossier. M.A.
    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc