×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Les banquiers en grève

Par L'Economiste | Edition N°:2057 Le 05/07/2005 | Partager

. Ils rejettent les 8h-16h45…. Et réclament une prime de panier, des crèches…Le bras de fer entre les syndicats et le GPBM risque d’être rude. L’appel de grève pour aujourd’hui, lancé par l’Union syndicale des banques (USIB), sera également suivi par le Syndicat national des banques (SNB). Et pourtant, jeudi dernier, les négociations allaient bon train, et syndicats et groupement des banques avaient même trouvé un terrain d’entente concernant l’horaire continu. Vendredi 1er juillet, une note circulaire du groupement a mis le feu aux poudres. “Le GPBM a décrété l’application de cet horaire de manière unilatérale à un moment où les négociations étaient encore en cours”, avance l’USIB. Le personnel des banques crie au scandale. Certains portent même un brassard en guise de contestation.“Pour nous, cet horaire n’allait pas être définitif, c’était juste à titre d’essai”, affirme Farouk Chahir, secrétaire général de l’USIB. Le compromis trouvé entre les deux partenaires, assure-t-il, faisait état d’une période d’essai de deux mois (juillet/août) et de se remettre à la table des négociations pour apprécier la pertinence de cet horaire. “D’autant plus que Bank Al-Magrhib a adopté un horaire plus favorable (8h-16h30”, est-il souligné auprès de la centrale syndicale. L’Economiste n’a pas pu recueillir la version du GPBM, ses responsables étant restés injoignables hier. La note circulaire n’a pas fait état des principales mesures d’accompagnement dont la prime de panier, des crèches ou l’horaire à adopter le vendredi, indique par ailleurs l’USIB. La plupart des sièges disposent d’un restaurant, ce qui n’est pas le cas au niveau des agences”, s’exclame un banquier. Après la diffusion de cette note, les contestations ont fusé de toutes parts exprimant le rejet total et catégorique par le personnel des banques de cet horaire jugé par les syndicats comme étant anti-social et contre-productif. Les centrales expliquent que n’ayant pas trouvé de terrain d’entente sur ces trois éléments, elles remettent en cause le compromis concernant l’horaire continue. Du coup, elles demandent que le travail s’arrête à 16h et non plus 16h45. “Si les guichets ferment à 16h15, il faudra au moins une heure pour faire l’arrêté comptable, ça nous ramène à 17h15 voire même plus et ce sera la journée continue”, lance Chahir. “En fait, c’est surtout au niveau de l’exploitation en agences que les horaires ne conviennent pas. Pour les employés des sièges, le problème ne se pose pas, estime un agent d’exploitation d’une grande banque de la place. Les revendications ne s’arrêtent pas là. Les syndicats réclament également l’horaire d’été tel qu’il était pratiqué auparavant, c’est-à-dire 8h-15h30. Si le GPBM ne se met pas à la table des négociations, l’USIB/UMT prévoit d’autres débrayages. L’été risque d’être chaud.


Sit-in à la BCP

A l’heure où nous mettions sous presse, un sit-in devait avoir lieu à 16h30, en face du siège de la Banque centrale populaire. Le personnel de la banque, qui ne suivra pas la grève programmée par les deux centrales syndicales, a préféré marquer sa protestation contre l’horaire continu à sa manière. Rappelons que les dernières grèves du secteur bancaire remontent à l’été 2003. Les revendications des grévistes concernant les augmentations de salaires ont été partiellement satisfaites à travers un accord signé entre le GPBM et l’USIB le 25 septembre de la même année.F. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc