×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Les banques en campagne dans l’Oriental

Par L'Economiste | Edition N°:2428 Le 22/12/2006 | Partager

. Objectif:  développer le financement et la promotion de la PME. Accès aux crédits bancaires, déontologie et transparence au programme  Après Fès et Tanger, Oujda a été, cette semaine, la 3e étape de la campagne nationale de sensibilisation que mènent en étroite collaboration Bank Al-Maghrib, le Groupement professionnel des banques marocaines (GPBM), la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), la Caisse centrale de garantie (CCG) et l’Agence nationale des petites et moyennes entreprises (ANPME). Lancée à Rabat le 23 novembre, celle-ci se poursuit dans différentes régions du Royaume jusqu’au 21 janvier prochain, sous le thème «Pour un meilleur partenariat Banques/Petites et Moyennes Entreprises au service du développement humain»A Oujda, les organisateurs ont débattu avec les participants cibles: opérateurs économiques, magistrats, banquiers, représentants des CCIS d’Oujda-Nador et d’agriculture. Ainsi, la problématique de financement de la PME dont l’importance sociale et économique, notamment en matière de création d’emplois et de génération de revenus et de richesses, a été mise en exergue. Cette rencontre a permis aussi de constater, outre les spécificités de la région, un déficit d’informations au sein de certaines banques de la région. «Un manque auquel il est urgent de pallier», souligne El Hadi Chaïbainou, président du GPBM. La rencontre avait notamment pour but de présenter les objectifs de la convention Banques/PME, ses apports et les obligations pour les deux parties, les plans d’action et les différentes missions à accomplir. «Il est impératif de clarifier les relations Banques/PME, de renforcer l’esprit de confiance tout en préservant les intérêts mutuels et de permettre au GPBM et à la commission PME de la CGEM de jouer pleinement les rôles de facilitateurs d’accès aux crédits bancaires pour la création ou l’extension de l’entreprise», ajoute Chaïbainou. Au terme de cette journée de sensibilisation, il a été décidé de créer un comité de suivi régional dont la charge prioritaire est de concrétiser les recommandations retenues et de suivre l’évolution des relations établies entre banques et PME clientes tout en veillant à la bonne application de cette convention de partenariat. Toutefois, souligne le président du GPBM, la priorité est de faire de l’agence bancaire un véritable instrument de décentralisation bancaire pour un meilleur appui à la PME en matière de financement et de promotion.En somme, il s’agit de faciliter à la PME l’accès aux crédits bancaires et de fidéliser en même temps la PME cliente à l’impératif de la transparence tout en l’informant sur les différents produits bancaires et mécanismes d’appui, de soutien et de conseils. De notre correspondant,Mohammed ZERHOUDI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc