×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Les associations des parents d'élèves tiennent leur messe à Marrakech

    Par L'Economiste | Edition N°:752 Le 21/04/2000 | Partager

    . Préparer l'application des mesures préconisées par la charte sur l'éducation
    . Rôle des associations, vie scolaire, affaires pédagogiques... les questions traitées


    C'est à Marrakech que les associations des parents d'élèves et tuteurs (APTE) ont tenu, les 21 et 22 avril derniers, leur grande messe: près de 1.000 personnes des APTE(1). Outre les représentants de ces dernières, ont été conviés à cette rencontre les directeurs des académies, les délégués provinciaux du Ministère de l'Enseignement Secondaire et Technique ainsi que les représentants des directeurs de lycée et du corps enseignant.
    Initiée par le Ministère de l'Enseignement Secondaire, cette rencontre s'inscrit dans le cadre des efforts consentis par le département de M. Saâf, ministre de l'Enseignement Secondaire et Technique, visant la sensibilisation et la préparation à la mise en oeuvre des sections prévues par la charte sur l'éducation et la formation et dont certaines sont programmées pour la rentrée prochaine. «C'est également une occasion pour prendre le pouls du secteur quant à certaines questions telles que la gestion scolaire et le financement», déclare M. Saâf à L'Economiste.
    Les travaux de cette rencontre ont été organisés sous forme d'ateliers. Ces derniers ont traité du rôle des APTS, de la vie scolaire, des affaires pédagogiques ainsi que de l'animation culturelle dans les lycées et leur informatisation. Plusieurs questions ont été soulevées. Y figurent essentiellement celles relatives au nouveau cadre institutionnel de ces associations et des mécanismes qu'il convient de réviser au niveau de leur organisation, de l'extension de leur mission et de leurs méthodes de fonctionnement, afin de moderniser leurs relations avec l'environnement du lycée (autorité, collectivités locales, société civile) et d'assurer par conséquent sa promotion.
    Il est à rappeler que la charte de l'éducation a réservé plusieurs dispositions aux APTE. Ainsi, peut-on lire au niveau de l'article 16 du 1er chapitre que «les associations des parents d'élèves doivent, de façon particulière, oeuvrer dans la transparence par la démocratisation et la professionnalisation de leurs structures, gestion et élections. Elles sont également appelées à élargir leurs bases...». En effet, pendant plusieurs années, il a été reproché à ces associations d'être des structures vides, sans apport à l'établissement scolaire. «La transparence dans leur gestion faisait également souvent défaut», indique un président d'APTE du Nord.


    Nouvelles technologies

    Une question revêt une importance particulière pour M. Saâf. Il s'agit de l'informatisation des lycées. Aujourd'hui, son département vise un objectif ambitieux, celui de faire passer le nombre d'ordinateurs par lycée d'une seule machine à 15. A ce niveau, l'effort au soutien des APTS est lancé: «Je voudrais que ces derniers participent à l'effort de modernisation des lycées», indique-t-il. Et d'ajouter que son département est ouvert à toutes les initiatives. Le ministre indique que des conventions de partenariat ont été signées dernièrement avec des ONG à l'étranger, constitués par des Marocains et des amis du Maroc. Sont cités des pays comme le Canada, la Belgique ou encore la France. Une première livraison de 150 ordinateurs offerts par l'association française Le Pont est attendue le mois prochain.
    Sur la liste de partenariats figure également l'accord signé avec Maroc Telecom, visant le raccordement fin juillet prochain de l'ensemble des lycées au réseau Internet.

    Aniss MAGHRI

    (1) Le thème choisi pour cette rencontre nationale est "Le lycée, lieu de partenariat et d'ouverture».

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc