×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Les architectes boycottent les appels d'offres

Par L'Economiste | Edition N°:735 Le 29/03/2000 | Partager

. Le Conseil National de l'Ordre rejette l'offre financière pour l'appréciation du concours d'architecture

. Une campagne de sensibilisation est lancée auprès des architectes et des administrations


La première démonstration de force a été faite haut la main par les architectes. Vendredi dernier, lors de la séance d'ouverture des plis relatifs au projet de construction du nouveau complexe administratif du Ministère de l'Economie et des Finances, les deux candidats ont retiré leur offre. En agissant de la sorte, les Architectes ont répondu à l'injonction du Conseil National de l'Ordre. Ce dernier avait en effet sommé les architectes à boycotter les appels d'offres ou concours régis par le décret de passation des marchés publics.
Le Conseil conteste certaines clauses du décret, estimant qu'elles sont en contradiction avec les règles qui régissent la profession. "Ce nouveau décret procède de principes généraux auxquels la profession adhère sans réticence", tient à préciser M. Mohamed Benelkhadir, président du Conseil National de l'Ordre des Architectes. Ces principes sont ceux de transparence, de simplification des procédures et du libre jeu de concurrence. "Toutefois, ce décret comporte certaines clauses qui portent atteinte à l'essence même de notre profession et à sa spécificité", poursuit le président de l'Ordre. C'est le cas par exemple de l'évaluation de l'offre sur une base financière.

La procédure du concours, telle que définie par le décret, ignore la spécificité de l'acte architectural (créativité et recherche intellectuelle subjective) et se base sur des critères exclusivement de coût. "En agissant de la sorte, c'est la qualité du cadre bâti qui est remise en cause", prévient M. Benelkhadir.
Le président de l'Ordre des architectes dénonce également le fractionnement de la mission d'architecte. Le nouveau texte stipule qu'un architecte peut être sollicité soit pour faire l'étude du projet ou le suivi de travaux, soit les deux à la fois. "Or, jusqu'à ce jour la mission de l'architecte a été toujours intégrée", explique un architecte. Le Conseil National émit par ailleurs des réserves sur la composition de la commission d'admission, strictement administrative. "Comment les membres de cette commission peuvent-ils choisir un jury d'hommes de l'art pour juger un projet censé présenter des caractéristiques particulières d'ordre technique et esthétique?, se demande M. Benelkhadir.
Le président de l'Ordres dénonce en outre le non-respect de l'anonymat des concurrents et surtout la remise en cause du droit de la propriété intellectuelle et artistique. Pour sensibiliser les architectes sur la question, des assemblées générales ont été organisées pour les inciter à ne pas participer aux appels d'offres et concours. Le Conseil a entrepris une campagne pareille auprès des administrations concernées.
"Au cours de ces entretiens, nous avons senti beaucoup d'ouverture", souligne M. Benelkhadir. Le président du Conseil National de l'Ordre des Architectes se dit optimiste. "Nous pensons aboutir avec le concours des pouvoirs publics à l'instauration de nouvelles règles qui, tout en sauvegardant les principes de transparence, préservent la dimension spécifique de l'acte architectural, non passible à nos yeux d'enchères financières", indique-t-il.


L'Ordre divisé


Les architectes ne sont pas tous d'accord avec la décision du Conseil à boycotter les appels d'offres. Une partie est favorable au décret sur les marchés publics.

Adil BOUKHIMA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc