×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Les allers-retours pointent le nez

    Par L'Economiste | Edition N°:664 Le 21/12/1999 | Partager

    Même scénario que la semaine dernière. La séance de vendredi a été caractérisée par un volume exceptionnel sur le marché de blocs et une variation quotidienne positive de l'IGB. Au total, le compartiment a réalisé 1,9 milliard de DH. La plus grosse transaction a porté sur 800.000 actions BCM, représentant 6% du capital de la banque, au cours de 1.020 DH. Les autres blocs échangés ont concerné les valeurs Taslif (2.000 actions), Ciments du Maroc (13.780 actions), CTM (2.788 actions), BMCE (100.000 actions) et Brasseries du Maroc (5.900 actions).
    Ce genre d'opérations est fréquent à la fin de l'année. Il s'agit de repositionnements et de reconstitutions de portefeuilles d'institutionnels. Cela donne lieu à des allers-retours de blocs plus ou moins importants en vue de revaloriser un portefeuille ou de réaliser des plus-values lorsque les niveaux de cours le permettent. Mais vu l'évolution actuelle du marché et la décrue des cours, le timing choisi pour effectuer ce type d'opérations suscite quelques interrogations?
    Sur le marché central, la journée de vendredi a été le prolongement des séances précédentes. Les échanges étaient dominés par l'ONA qui a drainé 50,7 millions sur les 78,6 réalisés sur ce compartiment.

    Hanaâ FOULANI

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc