×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique Internationale

Les Alignés, 3ème cuvée

Par L'Economiste | Edition N°:43 Le 03/09/1992 | Partager

L'UNDERGROUND chic était là cet été, avec le numéro 3 du mensuel, gratuit, Les Alignés, daté de Juillet-Août (et arrivé à la mi-Août). On peut, peut-être le trouver au Carrefour des Livres, chez Farraire, Omar El Khayyam, dans les Centres Culturels, au Hyatt, au Royal, au Safir ou au Shératon, dans les boutiques chics et branchées, plus chez Noor... En cherchant bien, il y a encore quelques chances de découvrir un exemplaire. Après tout, Casa était bien vide ces deux dernières semaines. La mise en page et le graphisme sont toujours superbes, mais peut-être un regret: le ton sur les sujets de politique générale, qui glisse parfois un tantinet trop vers les lieux usuels. Par contre le mensuel est en train de réussir son pari d'explorer et de valoriser les courants underground marocains. On notera, parce qu'il faudrait les avoir regardées et lues avant de choisir quoi que ce soit pour la maison, les pages consacrées à "Casa-Déco". Ce n'est ni plus ni moins que la recherche patiente des tendances décoratives, propres à Casablanca. On a presque envie de dire "enfin, on y arrive!", tellement ces lignes sont présentes dans notre environnement urbain et absentes, voire massacrées, dans la décoration des intérieurs. Certes, la présence d'Art Déco se manifeste par touches, une façade ici, un appui de fenêtre là (ou encore quelques pièces à Derb Ghalef), mais il y a bien un style. Même s'il est en pointillé, la médiocrité de son environnement n'arrive pas à l'écraser et Les Alignés ont trouvé des boutiques et des décorateurs capables de penser ce style. Les Alignés distillent quelques férocités contre ce qui est présenté aujourd'hui comme la tradition (dans la bouche d'une mystérieuse Mme A., décoratrice). Par contre, le mensuel salue le travail au Petit Rocher ou chez Amalgam, détaille les recherches de chez Bissate ou chez Noor et montre les agencements de La Factory... L'Art Déco propre à Casablanca se mâtine d'orientalisme, de design "pur et dur", de kitsh, d'art andalou...
Les Alignés disent qu'ils se sont amusés, mais cela va bien plus loin que cela. La force des lignes et la sélection des matériaux sont telles que, si le commerce suit, il y a là un style capable de tenir la route dans les mouvements internationaux. Avouons que ce serait dommage d'avoir manqué l'occasion de le savoir avant tout le monde!
Dans ce numéro, Les Alignés photographiaient avec tendresse la mode de vacances pour les Papas et leurs Fistons, "quand Maman n'est pas là".
Plus classiques, et moins dans la ligne des Alignés, sont les entretiens avec Mmes Himiche et Imane sur le SIDA ou avec Khalid El Quandili, animateur du mouvement Sport Insertion Jeunes en France.

M. C.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc