×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Les administrateurs promettent une «rentrée chaude«

Par L'Economiste | Edition N°:1593 Le 03/09/2003 | Partager

. Les syndicats ont rejeté les propositions du gouvernement. Celles-ci visent l'alignement des administrateurs sur les enseignantsLe dossier des administrateurs est dans l'impasse. Et pour cause, de grandes divergences persistent entre les syndicats et le gouvernement. L'alignement sur les ingénieurs avec un régime indemnitaire identique que réclament les administrateurs n'a pas été approuvé par le gouvernement. Dans sa copie, le gouvernement avait proposé une autre formule en deux étapes pour régler le dossier des administrateurs. Il a proposé dans une première étape de faire bénéficier les administrateurs et corps assimilés des mêmes indemnités accordées aux enseignants de l'Education nationale, et ce à partir de ce mois. Ensuite, le gouvernement se penchera sur la préparation d'un statut particulier pour les administrateurs et corps assimilés dans le cadre de la réforme générale des statuts de la fonction publique. Une fois le texte prêt, le régime indemnitaire des administrateurs et cadres assimilés sera revalorisé sur la nouvelle base.Septembre s'annonce très chaud pour l'équipe Jettou. Après les grèves des mardis durant le mois d'août, le Comité des administrateurs appelle, cette fois-ci, ses troupes à observer des grèves toutes les matinées de la semaine et cela à partir du mi-septembre jusqu'au 15 octobre.Pour maintenir la pression, le comité a appelé également les administrateurs et corps assimilés à porter des brassards rouges en signe de protestation durant tout le mois de septembre. Ce mouvement prendra fin le 15 octobre prochain où une grève nationale sera observée à Rabat. Elle sera précédée par deux grèves le mardi 9 et le jeudi 11 septembre.De plus, le comité a appelé chaque administrateur à adresser au Premier ministre une lettre personnelle faisant mention de ses propres doléances. Si cette tactique se réalise, les services du Premier ministre seront inondés de lettres. A noter que le ministère de la Modernisation des secteurs publics est en train de finaliser un texte de loi qui rassemblera les statuts des fonctionnaires en 8 au lieu de 65 statuts actuellement.La réponse des syndicats sur ces propositions du gouvernement ne s'est pas fait attendre. Ils les ont rejetées en bloc. Lors de sa dernière réunion, le Comité national de coordination des administrateurs et corps assimilés affiliés à l'UMT et l'UGTM n'est pas du tout satisfait des propositions du gouvernement après une série de négociations.«Nous comptons employer tous les moyens pour forcer le gouvernement à tenir ses engagements du 30 avril 2003«, a précisé Abdelaziz Siassi de l'UGTM. Selon lui, le gouvernement a donné ses promesses pour régler définitivement le dossier au moment de la signature des accords du 30 avril. Les administrateurs devraient être traités à égalité avec les ingénieurs, La raison est ce que ces derniers travaillent côte à côte dans les mêmes bureaux. La seule différence est que les ingénieurs assurent une fonction technique, alors les autres s'occupent de ce qui est gestion administrative dans la fonction publique. Même langage tenu par l'UMT qui appèle ses troupes à «la mobilisation générale«. Selon Mohamed Belhaj, membre de ce syndicat, «compte tenu des cursus de formation, il est inconcevable que les administrateurs ne bénéficient pas du même traitement«. Les administrateurs menacent d'accentuer la pression. Leur syndicat est déterminé à aller jusqu'au bout pour trouver une réponse à leurs doléances.La FDT, quant à elle, a préféré envoyer au Premier ministre une lettre qui décrit la situation actuelle des administrateurs. Dans sa correspondance, la fédération demande un traitement identique des administrateurs et ingénieurs comme c'était le cas avant 2000. Elle note qu'à partir de cette date, le régime indemnitaire des ingénieurs s'est amélioré et non celui des administrateurs. D'après des observateurs, le moment est bien choisi pour accentuer la pression sur le gouvernement Jettou. Celui-ci est en train de préparer la loi de Finance 2004.D'autres ont même parlé de surenchère syndicale à l'approche des élections communales, Cela s'est produit déjà en 2002 lors des élections législatives.


3,6 milliards de DH

Le dossier des administrateurs est bloqué du fait du coût élevé que cela engendrera pour le budget de l'Etat. Le gouvernement devra débloquer près de 3,6 milliards de DH pour plus de 53.000 administrateurs et corps assimilés. Nabil BOUBRAHIMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc