×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Les 3/4 des Seat sont vendues hors d'Espagne

    Par L'Economiste | Edition N°:159 Le 22/12/1994 | Partager

    Bavaria Motors est le représentant marocain de la marque Seat. Le lancement est prévu à partir de la mi janvier 1995. Toute la gamme sera représentée.

    La production de Seat en 1994 devra atteindre 325.000 unités contre 296.651 l'an passé, soit une hausse de 9,5%. Les ventes ont progressé de 23,9% en Europe sur les six premiers mois de l'année. Le taux de pénétration a alors progressé de 2,3% à 2,7%. Sur quatre voitures produites, trois sont commercialisées hors d'Espagne. Les principales destinations à l'exportation sont les marchés européens, et plus spécialement l'Allemagne, l'Italie et la France. Les dirigeants de l'entreprise sont à la recherche de concessionnaires dans d'autres continents, notamment en Afrique. "Les constructeurs japonais ont compris que leur force est leur réseau", explique M. Poblador, Area Manager.

    En Espagne, Seat maintient sa quatrième place par marque, en plaçant Ibiza, la première de la gamme, en sixième position pour les modèles. Sur les six premiers mois de l'année, les immatriculations de Seat sur le marché espagnol ont dépassé les 50.000 unités enregistrant une augmentation proche de 20% comparativement à 1993. Ces résultats jugés positifs par les responsables des relations publiques de la marque ont été atteints dans le cadre d'un plan de restructuration en cours.

    A l'horizon de la fin 1995, l'objectif est le retour à l'équilibre financier. En 1993, les pertes se sont chiffrées à 151 millions de Pesetas. Cette année, les pertes devraient être réduites de 50%.
    Pour appuyer les projets de recherche et de développement de la marque, un accord d'aide a été signé le 11 juillet dernier entre le gouvernement espagnol, le gouvernement de Catalogne et les représentants de Volkswagen ayant à leur tête le Dr Ferdinand Piëch, le président du groupe. Cet accord prévoit l'apport d'une somme de 1,58 milliard de Francs, répartis à hauteur de 1,25 milliard par le gouvernement central et 330 millions par le gouvernement catalan. Aussi, pour éponger ses pertes, Seat a dû vendre à Volkswagen son usine de Pampelune où est montée la Polo et sa société financière Fiseat.

    Les responsables de Seat demeurent néanmoins très confiants dans l'avenir. Outre la nouvelle usine de Martorell, l'entreprise dispose d'une nouvelle gamme de véhicules. Aussi, une réorganisation est imposée au groupe où quatre entités menaient jusqu'à une date récente des existences parallèles (VAG, Audi, Seat et Skoda). Aujourd'hui, le mot d'ordre du groupe est la rationalisation interne. Un grand nombre de composants sont mis en commun, "sans toucher à la personnalité de chaque marque", précise M. Mario Guerreiro, directeur des relations publiques. Il ajoute: "nous sommes fiers d'affirmer que l'Ibiza jouit d'un design méditerranéen et d'une rigueur germanique".

    Laïla TRIKI

    Les modèles proposés au Maroc

    SEAT est désormais représentée au Maroc par Bavaria Motors installée à Salé. Toute la gamme sera commercialisée au Maroc mise à part la Marbella. Ce modèle remonte à 1982, et c'est le dernier relief de l'ère italienne chez Seat, puisqu'elle est techniquement basée sur la Fiat Panda première version, avec l'ancien train arrière. Les dirigeants ont pensé arrêter la production de la Marbella mais les commandes continuent d'affluer. L'Ibiza 1,8 litre 16 soupapes est équipée de 4 cylindres de 130cv à injection électronique. Elle est proposée en 3 portes, avec le double airbag, l'ABS et l'antipatinage en série.

    L'Ibiza S, dénommée Kenwood en France, est destinée à une clientèle jeune qui aime avoir une voiture sportive à un prix raisonnable. Six couleurs de carrosseries sont proposées, le blanc, le bleu saphir, le gris graphite, le noir, le rouge tornado et le vert émeraude. L'Ibiza S sera commercialisée au Maroc avec des motorisations 1,4 litre essence et le 1,9 diesel à partir de 145.000DH (ce prix a été calculé sur la base des droits de douane actuels). La Cordoba, le moyen gamme de la Seat, est une Ibiza à coffre (445 litres), mais son équipement est plus fourni. C'est une voiture familiale de 4,1 mètres de long à quatre portes. Seront importés au Maroc, à partir de 160.000DH, la Cordoba essence disposant de 1,4 litre et 1,6 et le diesel 1,9 litre. Enfin, le modèle haut de gamme est la Tolédo. Trois ans après son lancement. la Tolédo s'est enrichie en juillet d'une nouvelle gamme offrant cinq motorisations allant de 68 à 150cv (essence et diesel) et un intérieur complètement repensé avec notamment un nouveau design des sièges. La Tolédo adepte également le nouveau moteur 2 litres 16 soupapes de la famille Volkswagen à 150cv dont la vitesse maximale est de 215hm/h. L'équipement sur ce modèle est très complet incluant en série l'ABS, l'airbag côté conducteur et côté passager et la climatisation. Seront aussi commercialisés localement le 1,6 litre et le 1,8 essence, le 1,9 diesel et le 1,9 turbodiesel.

    L.T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc