×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Les 25 veulent limiter les créations de postes à la Commission

Par L'Economiste | Edition N°:2321 Le 18/07/2006 | Partager

. Première lecture du projet de budget 2007Les Etats membres de l’UE veulent limiter les créations de postes à la Commission européenne d’ici 2013, au nom d’un effort de productivité, une limitation que l’exécutif européen juge incohérente en regard de ses missions sans cesse plus importantes dans une Europe élargie.Dans une déclaration jointe à leur première lecture du projet de budget 2007 la semaine dernière, les Etats membres demandent le non-remplacement de 200 départs à la retraite chaque année entre 2008 et 2013, ainsi qu’une économie de 500 postes d’ici 2010 grâce à des gains de productivité, soit au total une suppression de 1.700 postes sur quelque 21.000 actuels. Cela n’entraînerait cependant pas une diminution du nombre total de fonctionnaires par rapport à la situation actuelle, car l’UE doit encore pourvoir quelque 2.000 nouveaux postes d’ici 2008-2009 à la suite de l’entrée des dix nouveaux Etats membres en mai 2004, puis de la Roumanie et de la Bulgarie prévue le 1er janvier 2007. «Cette proposition est avancée sans justification», a réagi la commissaire au budget, Dalia Grysbauskaité, rappelant que les dépenses administratives ne représentent que 5,5% du budget de l’UE et que la Commission devait respecter certains équilibres linguistiques et géographiques. Les 25 ont réduit globalement les dépenses du budget 2007 à 114,6 milliards d’euros (ou 0,98% du PIB européen) contre 116,4 dans le projet de Bruxelles. Ce projet de budget se place dans la perspective d’une adhésion au 1er janvier de la Roumanie et de la Bulgarie, ce qui doit encore être confirmé par les 25 d’ici la fin de l’année. Il doit être approuvé à la fois par les 25 et par le Parlement européen. Cette première lecture au niveau des 25 n’est donc encore qu’une étape avant les véritables négociations avec le Parlement dans le but d’un accord en décembre. Le budget 2007 est le premier à s’inscrire dans le cadre financier 2007-2013, sur lequel les Etats membres et le Parlement sont tombés d’accord au printemps. La Commission doit présenter en 2008-2009 une remise à plat complète du budget, aussi bien côté recettes que dépenses, en vue de la période suivante 2014-2020. Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc