×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Vous êtes 112.291 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 136.119 articles (chiffres relevés le 25/5 sur google analytics)
eleconomiste
Economie Internationale

L'entrée de la Chine à l'OMC menacerait des emplois dans le textile aux Etats-Unis

Par L'Economiste | Edition N°:609 Le 05/10/1999 | Partager

L'accession éventuelle de la Chine à l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) coûterait 154.500 emplois à l'industrie textile aux Etats-Unis et un manque à gagner de plus de 11 milliards de Dollars, selon le groupement professionnel l'American Textile Manufacturers Institute (ATMI)
Citant une étude indépendante réalisée pour leur compte par le cabinet Nathan Associates, «l'ATMI explique cet impact négatif par l'élimination progressive d'ici 2005 des quotas d'importation textile demandés par Pékin dans le cadre de son entrée dans l'OMC".
L'ATMI a aussi été conduit à faire réaliser cette étude après que la Commission fédérale du commerce international, bien que reconnaissant un impact négatif pour l'industrie textile, s'est déclarée dans l'impossibilité d'en quantifier les conséquences économiques. «Ces chiffres montrent que notre gouvernement doit obtenir de Pékin une période de dix ans pour éliminer les quotas d'importation chinois», selon Carlos Moore, le directeur de l'ATMI.
Quelque 900 quotas textiles et vestimentaires d'importation appliqués à plus de 40 pays vont être levés en 2005, ce qui va entraîner une très forte augmentation des importations américaines. Se donner une période de dix pour éliminer le quota textile et vestimentaire imposé à la Chine au lieu de cinq ans, donnerait davantage de temps à l'industrie américaine pour mieux se préparer à une entrée libre des textiles et vêtements chinois aux Etats-Unis, estiment les industriels américains.
Les discussions sino-américaines sur l'adhésion de Pékin à l'OMC ont repris à Washington les 27 et 28 septembre derniers.
Le secrétaire américain au Commerce, William Daley, avait récemment estimé que les deux parties avaient encore suffisamment de temps pour conclure un accord avant la conférence ministérielle de l'OMC, qui s'ouvrira le 30 novembre prochain à Seattle. Après plusieurs mois d'interruption, les Présidents Bill Clinton et Jiang Zemin avaient indiqué début septembre, en marge du sommet du Forum de Coopération Economique de l'Asie-Pacifique à Auckland (Nouvelle-Zélande), que leur objectif était d'arriver à un accord avant la fin de l'année.

Radia LAHLOU (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc