×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Législatives 2007FFD: El Khyari ne se présentera pas

Par L'Economiste | Edition N°:2585 Le 07/08/2007 | Partager

. Le parti ambitionne de recueillir au moins 6% des suffragesILS ont de l’ambition au Front des forces démocratiques (FFD). Beaucoup d’ambition même. Optimiste, Thami El Khyari, secrétaire national du parti, est convaincu que la formation politique qu’il a créée en 1997 franchira allégrement le cap des 6% de voix lui permettant de constituer son propre groupe parlementaire.Présentant le programme de la formation politique lors d’une conférence de presse organisée hier à Rabat, Khyari a également annoncé qu’il n’allait pas se présenter aux prochaines élections législatives. «C’est un choix qui a été décidé par le Bureau politique du parti», dira-t-il. Avant d’ajouter «qu’être parlementaire ne l’intéressait pas». En tout état de cause, l’on estime au parti que les élections du 7 septembre 2007 constitueront un tournant décisif dans le processus d’édification démocratique du Maroc. Le programme proposé donc pour les législatives 2007 «est resté fidèle à ces traditions qui consistent à impliquer les militants, les chercheurs et les opérateurs socioprofessionnels dans tout le travail de conception et de réalisation». Le programme, dit-on au FFD, «se veut à la fois réaliste, cohérent, ambitieux et pragmatique». Il a été élaboré autour de cinq objectifs principaux. Le premier est d’assurer une croissance moyenne de 6% entre 2008 et 2012, ce qui revient à multiplier le PIB par 45%. Le second objectif est de créer 2,4 millions d’emplois au cours de la même période. Troisièmement, faire baisser le taux de chômage des diplômés de 28 à 15%. Quatrième objectif, la réduction du taux de pauvreté de 22 à 12%. Et enfin, gagner 1,6 point de croissance par an par la promotion de la bonne gouvernance. Le programme a été décliné en pas moins de 400 mesures, que le FFD estime «réalisables». Quatre axes ont été définis pour faire aboutir le programme de la formation politique. On parle ainsi de l’amélioration de la gouvernance publique, de la valorisation de la ressource humaine, du repositionnement de l’économie nationale et de la résorption des déficits sociaux. Le programme ambitionne donc d’engager une nouvelle génération de réformes politiques et institutionnelles. Même si la réforme de la Constitution n’est pas encore à l’ordre du jour du programme du FFD, on n’en pense pas moins qu’il faut « renforcer les attributions du Parlement sur le plan des propositions et du contrôle du gouvernement». Et, comme pour le cas du pouvoir législatif, la Constitution ne pose désormais aucun obstacle sur les manières par lesquelles un gouvernement devrait être conçu et structuré, estime-t-on au FFD. Il est question donc que la formation du prochain gouvernement s’inscrirait dans «une logique d’harmonie, de cohérence et de responsabilité de ses membres». Une des questions posées par le FFD porte sur le besoin de «restructurer la formation du gouvernement, sur la base d’une majorité politique cohérente et homogène et non seulement numérique, afin qu’elle puisse piloter avec efficacité, efficience et dynamisme, les grands chantiers ouverts».


Création d'emplois

LE FFD «promet» la création de 200.000 emplois par an, soit 1 million sur 5 ans (2008-20012). Il veut également mobiliser 100.000 diplômés chômeurs dans le cadre d’une opération nationale de lutte contre l’analphabétisme. Et aussi initier un programme de plantations annuelles de 100.000 hectares, créant ainsi 25.000 emplois par an sur les quatre premières années et 200.000 emplois à partir de 2012, soit 200.000 hectares. Un programme qui permettrait la création de 425.000 emplois à l’horizon 2012.Jamal Eddine HERRADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc