×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Politique

    Législatives 2007
    Le tournant électoral n’aura pas lieu

    Par L'Economiste | Edition N°:2560 Le 02/07/2007 | Partager

    . Les électeurs continuent à bouder les urnes . Crise de créativité chez les acteurs politiques «LES hommes politiques promettent la lune. Les femmes publiques la font payer au comptant». La citation du chroniqueur Mohammed Laroussi, reprise à Bruno Mazure, embraserait les débats politiques les plus mous… Ce scénario ne s’était pas produit lors de la soirée-débat organisée, le 28 juin à Casablanca, par Alternative(1). Tant pis. D’autant plus que l’assistance n’avait pas droit à un plateau politique varié. Seuls quelques représentants de la gauche, USFP et PSU, étaient présents. Avec un ton monocorde, les participants ont presque tous fait le même constat: «Le jeu politique plombé accentue la démobilisation des citoyens». Les chiffres sont là pour le confirmer. «Trois millions d’électeurs ne se sont pas inscrits lors du renouvellement des listes électorales malgré le prolongement des délais en mai dernier», argumente Abdelmoughit Benmessaoud Tredano, vice-président d’Alternative. L’électeur, ballotté entre clientélisme et archaïsme institutionnel, fait vite son choix. Il préfère bouder. Benmessaoud enfonce le clou. «Le Maroc se démarque, mondialement, par le 3e plus mauvais score de taux de participation aux élections». Il y a de quoi lorsque «Jettou déclare que le gouvernement prochain ressemblerait à celui d’aujourd’hui. Les élections seront-elles un coup d’épée dans l’eau?», s’interroge Driss Ben Ali, le président d’Alternative et modérateur du débat. Dans ce cas, mêmes les plus optimistes seront déçus. «La classe politique a été domestiquée». Ce n’est pas la représentante du PSU, Nabila Mounib, qui dira le contraire. Son parti a toujours rejeté de participer à un gouvernement de «gauche officielle». La question des programmes est remise aussi sur table. Ils sont «dilués dans un bouillon» sans saveur de coalition. Le clash n’aura pas lieu. Le député USFP, Khalid El Hariry, tempère. Avant de viser plus loin, «il faut commencer par agir sur le 2e et 3e cercles, que sont les partenaires politiques et la société civile ». La gauche a pris des nuances. Si l’USFP se veut pragmatique, le PSU se veut contestataire. «Les discours idéologiques sont dépassés. Nos concitoyens ont besoin d’emplois, de logements…», souligne l’usfpéiste El Hariry. La tenaille économique «reconfigure les priorités démocratiques», ajoute-t-il. Pourquoi se contentent-ils alors de geindre au lieu de se mobiliser? «Les citoyens ne font pas de lien entre leur vote et les décisions politiques. Plus encore, les partis n’ont pas assumé la transition, jusqu’au bout», rétorque Youssef Belal, professeur à l’université Mohammed V. A quoi donc servent les élections? «A donner aux politiciens du crédit alors qu’ils n’ont pas de garantie», ironise Laroussi.


    Requins

    LES débats politiques s’estompent s’ils se limitent à certains espaces (hôtel, salle de conférences…) et à des cercles restreints (partis politiques, associations, intellectuels...). La politique, comme l’art, n’est active, mobilisatrice que dans la rue, les lieux publics.... Comment ? Changer notre manière de parler politique et en parler là où l’électeur vit au quotidien. Dans les plages, par exemple, surtout que la campagne 2007 va se faire en été. «Et attention aux requins, les vrais cette fois-ci!». Faiçal FAQUIHI-----------------------------------------------------------------(1) Le thème a pour intitulé : «Mobiliser le citoyen pour crédibiliser le politique ou crédibiliser le politique pour mobiliser le citoyen».

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc