×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Société

Le violeur de Casablanca arrêté

Par L'Economiste | Edition N°:3379 Le 08/10/2010 | Partager

. Ses méfaits ont créé une vraie psychose. Ses victimes, des femmes mariées Fin de cavale pour le violeur de Casablanca. Depuis plusieurs semaines, un vent de panique a soufflé sur plusieurs quartiers de la métropole amplifiant la rumeur concernant un prétendu tueur en série qui attaquerait les femmes seules ou les habitations isolées. En l’absence d’une communication officielle, la population hésitait entre infirmer ou confirmer ces informations. L’arrestation il y a quelques jours de N.O, auteur présumé d’au moins trois viols dans les quartiers périphériques de Sidi Maarouf et Nassim, permet de lever le voile sur cette affaire. Ses victimes étaient des femmes mariées, issues de familles aisées, qu’il surprenait dans leurs villas, les menaçant à l’arme blanche. Selon les éléments d’enquête de la police, les premiers méfaits remontent à début ramadan. N.O se serait introduit dans une villa à Sidi Maârouf où il aurait violé une femme et pris son téléphone portable. Peu de temps après, les forces de police reçoivent une nouvelle plainte, qui fait état d’un vol à main armé dans une villa non loin du lieu où le premier crime s’est produit.Mais c’est surtout suite à la troisième plainte que les soupçons des enquêteurs se sont confirmés, et qu’ils ont pu lier les trois crimes en établissant le profil d’un individu agissant selon le même mode opératoire : N.O prenait bien soin de s’assurer que les maris des victimes étaient absents. Il enfermait aussi les bonnes pour les empêcher d’appeler à l’aide. Les forces de la police judiciaire se sont décidées à agir et ont renforcé le dispositif sécuritaire qui les a mené à la capture de l’homme recherché près de la gare de train de Hay Nassim. Après enquête, les agents de police ont pu réunir un certain nombre de preuves mettant en cause le jeune homme et ont pu cerner son identité: N.O, âgé de 26 ans, récidiviste, avait fait 8 ans de prison avant d’être relâché en avril dernier. Le criminel a avoué qu’il ne s’agissait pas des seuls crimes qu’il avait commis et qu’il opérait toujours de la même façon, mais que les femmes violées préféraient ne pas porter plainte pour une question de réputation. L’accusé a été déféré devant le procureur général du Roi au tribunal correctionnel de Casablanca. Jihad RIZK

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc