×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Le trafic portuaire s'est tassé à fin octobre 1994

    Par L'Economiste | Edition N°:156 Le 01/12/1994 | Partager

    Ce sont 34.061.335 tonnes de marchandises qui ont transité par les ports au cours des dix premiers mois de l'année, soit une progression de 3,5% par rapport à la même période de 1993. Les exportations, qui constituent près de la moitié du tonnage total manipulé, ont augmenté de 11,9% à 16.415.032 tonnes. En revanche, les importations ont baissé de 3,3%.

    Représentant 48,1% du trafic global, les échanges de vracs solides se sont chiffrés à 16.377.967 tonnes, en retrait de 1,6% par rapport aux dix premiers mois de 1993.

    Le trafic des vracs liquides a atteint, lui, 11.320.004 tonnes, soit un accroissement de 5,4%. L'augmentation enregistrée par les hydrocarbures (+2,5%) et l'acide phosphorique (21,8%) a déterminé la tendance globale des vracs liquides tout en compensant la chute de 37,3% affichée par

    l'ammoniac. Pour ce qui est du trafic unitarisé, le volume de marchandises traité s'est monté à 2.957.048 tonnes, soit 9,7% de plus qu'à fin octobre 1993. La totalité des postes de ce trafic ont participé à cette hausse.

    Le trafic conteneurisé s'est ainsi accru de 7,7% par rapport à 1993, passant de 1.376.751 à 1.472.854 tonnes. Le RoRo a gagné de son côté 12,5 points pour s'établir à 1.484.194 tonnes. Quant au trafic TIR, il s'est inscrit en hausse de 14,1% à 1.230.978 tonnes. L'examen du trafic global par port fait ressortir une baisse de 15,2% enregistrée par le port de Laâyoune. En dehors de cette baisse donc, tous les autres ports ont vu leur trafic respectif varier en hausse. Le trafic du port de Nador a progressé de 15,6% à 1.216.814 tonnes. Celui d'Agadir s'est amélioré dans les mêmes proportions (+15,6%), atteignant 1.517.912 tonnes. Les échanges d'engrais (+40,8%) et de pâte cellulose (+48,2%) ont tiré vers le haut le tonnage manipulé au port de Kénitra (+12,8%). Par Casablanca, ce sont 12.236.482 tonnes qui ont transité, soit 3,6% de plus qu'en 1993. Les marchandises manipulées à Safi ont augmenté de 2,9% à 4.050.824 tonnes, et ce, en dépit d'une chute de 68,9% du trafic des céréales et de l'ammoniac (-25,6%). A Jorf Lasfar, le tonnage a également progressé de 2,9%, ce qui le place devant Mohammédia (+1,2%), Tanger (+1,2%) et Laâyoune (+0,7%).

    Enfin, le trafic des passagers enregistré au port de Tanger s'est élevé à 1.439.655 personnes (+8,1%) à raison de 707.434 passagers à l'entrée (+12,9%), 690.756 à la sortie (+4,4%) et 41.465 en croisière (+5,1%).

    H.E.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc