×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Le tourisme, un marché mondial en pleine accélération

    Par L'Economiste | Edition N°:2487 Le 19/03/2007 | Partager

    Le marché mondial du tourisme se développe à un rythme accéléré, avec 150 pays qui sont visités par des voyageurs aujourd’hui, contre seulement 70 pays en 1999, selon les participants à une conférence organisée la semaine dernière lors du Salon mondial du tourisme à Paris.Si, en 1996, le nombre de touristes voyageant à l’étranger s’élevait à 500 millions, il est passé à 842 millions en 2006, soit une hausse de 68%, ont-ils indiqué, citant des chiffres de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).En France, il y avait en 1996 deux compagnies aériennes à bas coût, Ryanair et Easyjet, contre plus de 30 aujourd’hui, leur part de marché passant de 2 à 18,3%, a relevé Robert Kassous, responsable tourisme du Nouvel observateur, organisateur de la conférence aux côtés de la direction du tourisme.Face à cette offre pléthorique, «on assiste à la prise de pouvoir du touriste internaute», qui «met en concurrence les opérateurs pour obtenir les meilleurs prix et services», a commenté Jean-François Crola, membre de la direction du tourisme. Autre «révolution en cours», «les internautes s’expriment sur le web sur la qualité de l’offre touristique», notamment par le biais de blogs, «ce qui va modifier profondément le comportement des opérateurs», a-t-il ajouté.Une «troisième révolution», encore timide, qui se dessine est celle du passage d’un «tourisme de masse» à un «tourisme responsable» qui prend en compte l’impact économique, social et environnemental de la visite du voyageur sur le pays qui l’accueille.Pour l’instant, «cela relève du tourisme de niche» proposé par «relativement peu d’opérateurs», mais cette tendance devrait se renforcer dans les années à venir, a estimé Crola. Environ 100.000 visiteurs étaient attendus au Salon mondial du tourisme, qui a fermé ses portes hier, avec 747 exposants proposant 284 destinations dans 64 pays. Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc