×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Le tourisme et le cinéma, un tandem gagnant
Entretien avec Fatima Zohra Hillion, organisatrice du festival sur le tourisme durable

Par L'Economiste | Edition N°:2797 Le 12/06/2008 | Partager

Le tourisme durable a eu sa rencontre internationale du 6 au 8 juin. Un colloque jumelé à un festival. Fatima Zohra Hillion, directrice de l’évènement, en explique les objectifs et les retombées. Le rendez-vous a été une opportunité d’évaluation de tout un créneau, mais aussi d’exploration de nouvelles pistes d’amélioration et de promotion du produit. - L’Economiste: Quels sont les objectifs visés à travers cette manifestation? - Fatima Zohra Hillion: La tenue de ce festival a été l’occasion de dresser le bilan des chantiers en cours et de tirer les enseignements dans le but d’assurer plus de synergies entre les différents intervenants. Nous visons ainsi la promotion du tourisme rural sous toutes ses formes, comme étant un créneau porteur de retombées économiques et sociales bénéfiques, l’amélioration des conditions de vie des populations locales et la promotion de la ville de Ouarzazate et la région du Grand Sud en tant que destination touristique à part entière. Le tout à travers la préservation et la mise en valeur du patrimoine culturel, architectural, naturel et humain. Sans oublier la valorisation des produits du terroir en tant que source de revenus fixes pour les populations. - Cela suffit-il d’avoir un paysage préservé? - Les atouts naturels et culturels ne suffisent pas et, partant, ne peuvent à eux seuls assurer le développement de cette composante de la Vision 2010. Seulement, il faut agir sur d’autres domaines: infrastructures de base (routes, dispensaires, etc.), et surtout le transport aérien. Ce dernier reste parmi les questions qui préoccupent les professionnels de la région.- Le tourisme durable est très porteur. Existe-t-il une stratégie d’accompagnement de ce créneau? - La Vision 2010 a réservé une partie de sa stratégie pour le tourisme rural, il s’agit du concept du Pays d’accueil touristique (PAT), et celui de notre région (avec Zagora et Errachidia) lié aux désert et oasis (PATDO). Mais il faut chercher plus de synergies avec les autres actions, commes des sites naturels de tournage de cinéma. L’idéal est de ne pas dissocier ces composantes d’un territoire très riche. Nous ciblons aussi des circuits 3D: Désert, Dunes et Décors de cinéma. Dans cette région de Ouarzazate, surtout, le tourisme et le cinéma forment un binôme gagnant. Propos recueillis parAli RACHDI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc