×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Le tiercé France-Espagne-Italie se maintient : Commerce extérieur : Contraction en 1993

    Par L'Economiste | Edition N°:143 Le 01/09/1994 | Partager

    En 1993, une réduction des échanges du Maroc avec le reste du monde a été enregistrée. L'Europe demeure son premier partenaire, mais les échanges avec l'Amérique s'amplifient. C'est ce qui ressort de la Revue d'information de la BMCE de juin 1994 qui traite du commerce extérieur par groupements de pays.

    Au terme de l'année 1993, les échanges commerciaux du Maroc avec le reste du monde n'ont pas connu une évolution favorable. Ils se sont établis à 96,2 milliards de DH, enregistrant une baisse de 0,5% par rapport à 1992. Les importations, réduites de 1,4%, ont atteint 61,9 milliards de DH. Les exportations, quant à elles, ont augmenté de 1,2% à 34,3 milliards de DH.

    L'Europe demeure le principal partenaire du Maroc avec 62% des importations et 67,9% des exportations. En 1992, ces parts étaient relativement plus élevées, puisqu'un léger recul est constaté en 1993, aussi bien au niveau des importations (-3,8%) que des exportations(-0,1%). Le déficit de la balance commerciale maroco-européenne s'est par conséquent replié de 8,9%, atteignant 15,2 contre 16,7 milliards de DH en 1992.

    La France, premier fournisseur du Maroc, assure 23% du total des importions marocaines, soit 14,2 milliards de DH. La part des exportations vers la France est de 33,2%.

    Parmi les principaux produits en provenance de ce pays figure le matériel d'équipement : les chaudières pour une valeur de 1,4 milliard de DH contre 192 millions de DH en 1992, soit une hausse de 632,8%, les machines et appareils divers pour 675 millions ainsi que les produits chimiques pour 704 millions.

    Les exportations vers l'Espagne en recul

    Près de 50% des exportations destinées au marché français sont constituées par les articles de confection et ceux de bonneterie.

    Le deuxième partenaire du Maroc est l'Espagne avec des parts de 10,5% pour les importations et 8,8% pour les exportations. Les achats à partir de l'Espagne ont totalisé 6,5 milliards de DH, enregistrant une hausse de 21% comparativement à 1992. Les acquisitions de chaudières (+159% à 966 millions de DH) et des bateaux de mer (+370,9% à 485 millions de DH) expliquent largement cette hausse.

    Les exportations vers ce pays ont, quant à elles, connu une légère baisse de 0,9%, atteignant 3 milliards de DH. Les principaux produits exportés sont les produits de la mer pour 1 milliard de DH, les phosphates pour 374 millions de DH.

    L'Italie, troisième partenaire européen, a contribué à hauteur de 6,3% des importations marocaines et absorbe 5,2% des exportations. Les importations portent notamment sur le fer et l'acier en blooms et ébauches (412 millions de DH).

    L'Amérique plus présente

    L'Amérique est intervenue pour 15,4% dans les importations et 6,3% dans les exportations. Les importations ont progressé de 32% passant de 7,1 milliards de DH à 9,5 milliards de DH. Les exportations ont enregistré une hausse de 2,2% à 2,1 milliards de DH. Les Etats-Unis, le Brésil et le Canada sont en tête. Les importations à partir des Etats-Unis ont grimpé de 68,2%, passant de 3,7 à 6,2 milliards de DH entre 1992 et 1993. Les achats à partir de ce pays sont dominés par le blé qui est intervenu à hauteur de 40%, les aérodynes, le maïs, le tabacs... En revanche, les exportations vers les Etats-Unis ont diminué de 7,9% passant de 1,2 à 1,1 milliard de DH. Elles sont constituées essentiellement de phosphates dont les ventes se sont réduites de 18,5% à 322 millions de DH et de vêtements confectionnés qui ont connu une évolution favorable de 23,7% à 230 millions de DH. Les échanges avec le continent asiatique se sont réduits. Les importations, représentant 17% du total, ont atteint 10,8 milliards de DH contre 11,7 milliards de DH en 1993, en recul de 8,2%. Les exportations ont baissé de 1,3% à 5,3 milliards de DH. Les principaux produits importés du Japon sont les voitures industrielles qui sont d'ailleurs en régression de 34% à 305 millions de DH, les machines et appareils divers pour 100 millions de DH ainsi que les voitures de tourisme pour 94 millions de DH.

    Sur un total exporté vers ce pays de 2 milliards de DH, la valeur des crustacés, mollusques et coquillages est de 1,8 milliard de DH. Parmi les autres produits figurent la chaussure pour 1,5 million de DH et les déchets et débris de cuivre pour2,3 millions.

    L.T.

    Commerce extérieur par groupes de pays
    (en milliards de DH)

    Groupements de pays
    Importations
    Exportations
    - Union Européenne
    - Autres pays d'Europe
    - Asie
    - Amérique
    - UMA
    - Autres pays d'Afrique
    - Océanie
    33,7
    4,5
    10,8
    9,5
    1,5
    1,6
    0,2
    21,4
    1,6
    5,3
    2,1
    2,4
    1,2
    0,17

    Source : Revue d'information BMCE, juin 1994

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc