×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Le Souss sur les traces de la Loire-Atlantique

    Par L'Economiste | Edition N°:2392 Le 01/11/2006 | Partager

    . Une délégation du département français en visite à Agadir. Le plan de déplacement urbain, notamment au programme LES institutionnels et élus de la préfecture Agadir Ida Outannane sont déterminés à relancer les relations avec le département de Loire-Atlantique (France). En début de semaine, ils ont reçu une forte délégation de représentants de cette région française dont le chef-lieu est la ville de Nantes. La rencontre était l’occasion de faire le point sur les réalisations et les concrétisations dans le cadre de cette coopération. Cette alliance est en effet ancienne. Elle remonte à 1992, date lors de laquelle une convention de coopération a été signée et renouvelée en novembre 1999 pour la réalisation d’un programme de partenariat plurisectoriel. Parmi les réalisations, notamment sur le plan agricole, une formation apicole au profit de jeunes apiculteurs. Les secteurs de la culture, le développement rural, la formation et le sport étaient également au programme de cette coopération ces dernières années. Pour rappel, en matière de développement rural, les deux partenaires avaient mis en œuvre leur coopération dans la localité d’Alma située entre Aourir et Immouzer dans la région d’Agadir. Un programme d’alphabétisation pour les femmes de cette localité, ainsi que la réalisation d’un local devant servir à la fois de dispensaire, de foyer féminin et de salle de réunion ont été mis en place. L’amélioration des conditions scolaires des enfants et la création de coopératives dans la zone sont aussi des fruits de cette relation. La mise en valeur du site de Win Timdouine (www.leconomiste.com) et l’aménagement des grottes locales est aussi un projet qui a animé pendant longtemps les relations entre le département de la Loire-Atlantique et la préfecture d’Agadir Ida Outannane. Car ces grottes constituent une richesse pour l’activité touristique de la région. Située dans la commune rurale d’Idmine, du côté d’Immouzer Ida Outannane, la cavité de Win Timdouine est à 1h30 d’Agadir. Près de 5.000 curieux la visitent chaque année. Car elle cache une des plus belles et plus longues rivières souterraines d’Afrique du Nord. En effet, quatre lacs se succèdent dans la première partie de la grotte. Outre la réactivation de ces nombreux projets, les deux partenaires ont pour ambition aujourd’hui de mettre en œuvre le plan de déplacement urbain d’Agadir. La grande expérience de Nantes en la matière faciliterait la mise en place de cette opération dans la station balnéaire. Pour l’heure une étude préliminaire a été réalisée et une convention a été élaborée. Elle est en cours d’approbation par le conseil municipal d’Agadir.De notre correspondante, Malika ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc