×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Le Souss Massa sur les pistes de l’Aquitaine
DNES à Bordeaux, Malika ALAMI

Par L'Economiste | Edition N°:2160 Le 29/11/2005 | Partager

. Deux conventions signées entre les deux régions. Le parc du Souss Massa, formations universitaires en agroalimentaire… des axes de collaborationMission accomplie pour la délégation du Souss-Massa-Drâa, qui s’est rendue ces derniers jours en France dans la région d’Aquitaine (cf. www.leconomiste.com). Le séjour du groupe d’élus et d’opérateurs conduits par Aziz Akhannouch, président du Conseil régional, a été fructueux. Deux conventions entre autres ont été conclues. La première concerne le parc national de Souss Massa (PNSM), qui a renforcé ses liens avec le parc ornithologique du Teich. Cet espace naturel de 120 hectares, situé dans les Landes de Gascogne, en Aquitaine, offre de nombreuses similitudes avec le PNSM. Situés sur les voies de migration, ils sont tous deux classés à l’échelle internationale, notamment pour les espèces nombreuses et rares d’oiseaux qu’ils abritent. Aujourd’hui, il s’agit de s’appuyer sur l’expertise des dirigeants du parc du Teich pour mettre en œuvre une politique de protection, de gestion et d’ouverture au public du parc de Souss Massa. Pour cela, une coopération a été engagée entre les deux entités depuis trois ans. «Au cours de l’année 2005, plusieurs actions ont été entreprises», précise le tout nouveau directeur du PNSM, Mohamed El Bekkay. L’éducation relative à l’environnement et l’écotourisme sont les deux principaux axes développés. Un travail qui a permis entre autres des formations au profit de membres d’ONG dans la contrée du Souss, pour les sensibiliser à la protection de l’environnement. L’identification et la formation de guides locaux étaient aussi au programme. L’édition de supports pédagogiques sur l’ibis chauve, pensionnaire «illustre» ainsi que sur les réserves animalières du site, est également envisagée au cours des dernières semaines de cette année. L’an prochain, les dirigeants du parc étudieront notamment avec leurs partenaires français les modalités d’ouverture au public de l’espace naturel. Tout comme il est question de lancer une réflexion sur les perspectives de développement et de valorisation de la zone sud. Mais ce n’est pas le seul projet pour lequel le Souss-Massa-Drâa compte sur le soutien de l’Aquitaine. La mise en place de cycles de formation en agroalimentaire à l’Université Ibnou Zohr d’Agadir est le second volet de la convention de coopération. La région française compte également contribuer à la valorisation des produits du terroir soussi. Le social figure également dans le programme de coopération 2006. Il s’agit de rechercher notamment un partenaire pour la Fondation du Sud afin de réaliser dans la région d’Agadir des projets de développement durable.


Bourse des primeurs

Le plan d’action 2006 de coopération entre les deux régions comporte d’autres projets. Il s‘agit de la mise en place d’une gestion déléguée de la bourse des primeurs de la province de Chtouka Aït Baha. Cette opération, encadrée par Youssef Fehry Fassy, consultant, requiert véritablement le soutien des élus d’Aquitaine en raison de la présence dans cette région de marchés d’intérêt nationaux (MIN).

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc