×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Le Sistep reprend son souffle

Par L'Economiste | Edition N°:3121 Le 05/10/2009 | Partager

. 5.000 visiteurs professionnels et un retour positif de la part des exposants. Les Turcs très agressifsAprès un passage à vide depuis le milieu des années 2000, le Salon international de la sous-traitance, d’approvisionnement et de partenariat (Sitep) semble cette fois-ci sur de bons rails. En tout cas c’est ce qui ressort des avis de la plupart des exposants. En effet, un bon nombre d’entreprises françaises présentes au salon affirment vouloir participer à la prochaine édition (en 2011). Certaines d’entre elles n’avaient pas pris part à l’évènement depuis 2002. Quant aux visiteurs, les organisateurs estiment qu’ils seraient au nombre de 5.000. «Un chiffre qui pour un salon professionnel est très prometteur», souligne Mly Youssef Alaoui, président de la Fimme. Un point que partagent les exposants qui notent que même si les visiteurs n’étaient pas très nombreux, il n’en reste pas moins que leur qualité constitue une large compensation.Fait marquant du salon, la forte compétitivité des Turcs. Ces derniers qui n’étaient pas contents de leur emplacement et du retard dans la douane, affirment avoir eu plusieurs contacts. Ils s’appuient sur leur expertise à traiter avec le marché européen. Leur compétitivité et leur agressivité commerciale n’ont pas laissé les Français indifférents, pourtant connaisseurs du marché marocain. Ces derniers n’ont pas caché leur crainte de la montée en puissance des Turcs.Côté français, venus en force, la plupart affirment que de bons contacts ont été établis.Certains d’entre eux réfléchissent ou ont décidé de nouer des partenariats avec des Marocains. Il y en a même qui vont s’installer au Maroc. Pour leur part, les Portugais ont décroché, selon une première évaluation des organisateurs, 8 contacts en moyenne par exposant. Les Indiens ont à leur tour fait le déplacement. Mais, ils étaient surtout en prospection pour promouvoir leur expertise en matière d’ingeniering. Une expertise qui fait défaut au Maroc. Par ailleurs des entreprises françaises qui ont l’intention de s’installer au Maroc estiment «qu’il ne faut pas voir dans les salaires le seul élément de compétitivité du pays car ces derniers évolueront comme cela a été le cas en Europe de l’Est». Pour elles, il est nécessaire de réaménager certaines prestations. C’est le cas de la douane, de l’eau et de l’électricité… qui doivent être mieux maîtrisées.Autre grief des exposants et intervenants dans les conférences animées par le Sitep: la formation. Tout le monde était d’accord sur l’existence de déficit surtout en matière de middle management.


Micro et nanotechnologies

«Ce qui est intéressant aujourd’hui c’est qu’il y a une volonté politique d’accompagner les entreprises qui veulent s’installer», souligne Michèle Cassard-Augé de la Chambre régionale de commerce et d’industrie de Franche-Comté (la petite région est connue pour son expertise dans les micro et nanotechnologies qui représentent 1% de la production mondiale). Cette volonté engloberait également le financement des R&D selon des exposants. Sur les 7 entreprises de la Franche-Comté présentes au salon, 3 ont manifesté leur intention de s’installer au Maroc. Deux de ces dernières sont en train actuellement de chercher des structures pour s’implanter. «Elles vont investir dans des machines neuves avec du personnel et encadrement marocains», souligne Stéphane Angers, responsable salons professionnels de la Chambre de commerce et d’industrie de Franche-Comté. Pour l’une d’elles le passage au recrutement a été effectué.Jalal BAAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc