×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Le Salon du bâtiment 2006 voit grand

    Par L'Economiste | Edition N°:2392 Le 01/11/2006 | Partager

    . Une surface d’exposition de 15.000 m2. Un site réaménagé et une présence accrue d’exposants internationauxLE XIe Salon international du bâtiment (SIB) se tient du 22 au 26 novembre prochain, à l’Office des foires de Casablanca (Ofec). Cette année, au moins 315 exposants, dont plus de la moitié provenant de l’étranger seront au rendez-vous. Placée sous le thème «Le partenariat dans l’immobilier», l’édition 2006 souhaite favoriser la création de passerelles entre les entrepreneurs privés et le secteur public. Le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme (MHU) promet d’ailleurs d’accorder une importance particulière aux seize régions du Royaume et à leurs PME, lors du forum des affaires, intégré à l’événement.Pour Saïd Tazi, du MHU, le Maroc possède véritablement les moyens de ses ambitions. « Aujourd’hui, dans le secteur immobilier, la production de l’habitat réglementaire est supérieure à la demande «, assure-t-il.Cette année, l’Espagne a été choisie comme pays invité d’honneur. Les organisateurs espèrent ainsi que soient multipliés les partenariats et les échanges dans le domaine de construction entre le Maroc et son voisin européen.. L’Ofec fait peau neuveLe XIe Salon international du bâtiment sera l’occasion pour Abdel Ilah Mounib, nouveau directeur général de l’Office des foires de Casablanca, de récolter les fruits des efforts déployés en matière de restructuration depuis sa nomination en février dernier.En effet, Mounib souhaite que soit évidente la rupture qui s’est récemment effectuée dans la gestion et l’exploitation du site. «Notre institution s’était simplement laissée vivre durant les dernières années», admet-il.Sur le plan matériel, l’amélioration se traduira par l’ajout de places de stationnement, l’amélioration des installations sanitaires, l’agrandissement du site d’exposition. «La superficie passe de 10.000 à plus de 15.000 mètres carrés», précise Fouad Akalay du groupe Archimedia, partenaire du SIB. Au total, le Salon accueillera 55 sociétés étrangères de plus qu’en 2004. « Nous avons mis une quarantaine d’ambassades du Maroc à contribution», ajoute Tazi.On découvre ainsi une stratégie nouvellement privilégiée par l’OFEC: «Nous souhaitons nous recentrer sur notre métier. Notre mission est de nous connecter directement aux divers secteurs afin de comprendre les véritables enjeux et les besoins de chacun», commente Mounib. Car, au bout de ce désir de pertinence de contenu et de qualité d’installation, se trouve également l’adhésion éventuelle à l’Union des foires internationales. «Nous nous doterons d’un code de déontologie, et je déposerai un programme structuré sur le bureau du président de l’Ofec avant fin décembre», promet le directeur général.Côté ressources humaines, Mounib est clair quant à l’impact de la restructuration. «Il y aura réduction de personnel. Le progrès et l’efficacité ont un prix. Les compétences et la formation doivent reprendre leurs droits», indique-t-il. C’est que, selon lui, l’Ofec emploie présentement trop de personnel peu ou pas qualifié. «Nous étudions chaque situation attentivement, en réfléchissant aussi aux possibilités de relocalisation de ce personnel», conclut-il.


    Carte de visite

    - 100.000 visiteurs sont attendus cette année- L’opération totale représente un budget de 6 millions de dirhams- 1 million de dirhams ont été investis dans le nivelage du terrain d’exposition- 315 exposants provenant de 9 pays- Plus de 15 secteurs d’activité représentésM-H. G.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc