×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Le redressement de l’export se confirme

Par L'Economiste | Edition N°:3384 Le 15/10/2010 | Partager

. Tiré par la consommation, l’import flambe. Le déficit se creuse à 116 milliards de DH. Textile et cuir en convalescence Pour le quatrième mois consécutif, les exportations sont en hausse et pas seulement à cause du phosphate. Au terme des neuf premiers, elles ont marqué une croissance de 23%, soit dix points au dessus que les importations (13,4%). Néanmoins le déficit commercial s’est creusé à 116 milliards de DH sous l’effet de la facture pétrolière dont le montant s’est élevé à 18,5 milliards de DH contre 11 milliards à fin septembre 2009. Les données de l’Office des changes, qui seront rendues publiques vers le 25 octobre courant , font aussi état d’une augmentation de 7,7 % des transferts des MRE, dégageant une amélioration de près de 2,9 milliards de DH d’une période à l’autre. Leur montant global s’est établi à près de 40,5 milliards de DH.Fait nouveau, les investissements extérieurs et prêts étrangers qui accusaient un recul au fil des mois passés ont amorcé un léger redressement de 1,4% au niveau des recettes. Ces dernières ont porté sur 35,7 milliards de DH au lieu de 35,2 milliards à fin septembre 2009.Seulement, les dépenses ont explosé de 82,8% pour s’établir à 20,7 milliards de DH contre 11,3 au terme des neuf premiers mois de l’année passée. Aggravation due en particulier à la hausse des dépenses au titre des cessions d’investissements étrangers dont le montant a grimpé à 20,2, milliards de DH contre 10,9 milliards à fin septembre 2009. Ceci, malgré le faible niveau des remboursements des prêts privés qui s’est établi à moins de 500 millions de DH. S’agissant tout particulièrement du commerce des marchandises, la croissance des exportations est surtout tirée par les phosphates et dérivés dont la valeur a atteint près de 26,7 milliards de DH en amélioration de plus de 80% d’une période à l’autre. Mais des secteurs comme l’automobile, l’électronique et les produits de la mer enregistrent une progression soutenue. Les ventes des composants de la branche automobile ont porté sur 10,7 milliards de DH contre 7,7 milliards à fin septembre 2009. Hausse, surtout imputable à l’activité de câblage qui a réalisé un mieux de 2,4 milliards de DH alors que la construction n’a cru que de 295 millions de DH. Le même constat est valable pour l’électronique. Au total, l’activité a réalisé un chiffre d’affaires de 4,6 milliards DH contre 3,8 milliards. Elle reste toutefois dominée par les composants qui en concentrent 80,3%. Ces derniers ont enregistré une hausse de 33,4%. En revanche, le segment de l’électronique spécialisée s’inscrit en baisse de près de 10%. Quant aux produits de la mer qui avaient amorcé une percée depuis la fin du1er semestre 2009, qui coïncide avec le démarrage de la campagne d’exportation des poissons frais et transformés, ont vu leur progression quelque peu s’estomper durant le mois dernier. A fin septembre 2010, les ventes de ces produits ont porté sur 9,3 milliards de DH au lieu de 9 milliards, soit une légère hausse de 3,3%. Niveau, qu’explique le recul de 7,6% des exportations au titre du mois de septembre 2010.


Quelques secteurs encore à la peine

Le textile et habillement viennent en tête des activités qui peinent à développer leurs exportations. Avec un chiffre d’affaires de 13 milliards de DH à fin septembre 2010, les ventes des vêtements confectionnés ont chuté de 9,7% ou de 1,4 milliard par rapport à la même période de 2009. En revanche, les articles de bonneterie n’ont accusé q’une légère baisse de 0,6% à 5 milliards de DH. Cependant, les ventes des chaussures ont régressé de près de 5% passant de 2,3 à 2,2 milliards de DH. Se range aussi parmi les activités en baisse, l’industrie de l’aéronautique dont les exportations sur les neuf premiers mois ont chuté à 3 milliards de DH. Exportations, qui ont toutefois enregistré un bond de 34,2% lors du mois de septembre dernier. A. G.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc