×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Le "juste à temps" chez les opérateurs TIR

Par L'Economiste | Edition N°:647 Le 26/11/1999 | Partager

· Les premiers agréments d'entrepôts sous douane seront délivrés à cinq opérateurs de transport routier international début décembre
· L'infrastructure est un atout pour les sous-traitants du textile: Plus de fluidité et surtout réduction des délais de livraison


C'est un nouveau pas dans l'assouplissement des procédures à la frontière. Dès le début du mois prochain, une demi-douzaine de transporteurs internationaux routiers (TIR) vont se voir accorder le précieux statut magasins sous douane (magasins et aires de dédouanement). Ce sont les premiers bénéficiaires de cette mesure après sa présentation en octobre dernier par l'Administration des Douanes et des Impôts Indirects qui revendique désormais le statut "d'organisation commerçante".
Sur la liste des bénéficiaires, les plus importantes structures du transport international routier, en majorité des filiales de grands logisticiens européens opérant au Maroc: Militzer & Münch Maroc, Graveleau Maroc, SCAC, STE, Marine Maroc qui présentent des garanties solides financièrement et sur le plan de l'organisation, le concept étant basé sur la confiance. Pour la sous-traitance textile, première clientèle des opérateurs du TIR, la décision ne pouvait mieux tomber. C'est la haute saison des expéditions pour l'été 2000.
Concrètement, la formule consiste à délocaliser la totalité des formalités douanières sur le site du terminal de l'opérateur. Il s'agit en quelque sorte d'un "port sec" implanté dans les dépôts des transporteurs. Une équipe d'inspecteurs rémunérés par les opérateurs est détachée en permanence sur le lieu. "Cet outil va nous conférer plus de flexibilité pour les opérations de chargement et de déchargement", se réjouit d'avance M. Olivier Antoniotti, directeur général de Militzer & Münch Maroc qui a investi près d'un million de DH dans l'aménagement de ses infrastructures. Jusqu'à présent, seuls Graveleau à l'intérieur du port de Mohammédia, et l'Office National des Transports à Casablanca disposaient de ce magasin.
Pour les opérateurs, l'installation des aires de dédouanement à domicile est un soulagement. Elle leur permettra de maîtriser la chaîne de prestations à la clientèle. Ce qui rassure au passage les puissants donneurs d'ordre européens. Exit par ailleurs les avaries et les vols de marchandises au port que l'ODEP (Office d'Exploitation des Ports) s'est toujours refusé de prendre en charge. Par ailleurs, même s'il ne va pas être totalement endigué, le harcèlement de candidats à l'émigration clandestine sera relativement contenu.

Changement qualitatif


C'est au plan commercial que l'entrepôt sous douane pèsera dans l'argumentaire, concèdent les transporteurs. Pour Fréderic Seillier, directeur général de Graveleau, "c'est un plus dans la promotion de la destination marocaine.
Cela signifie plus de réactivité et donc plus de latitudes aux opérateurs pour rivaliser avec la concurrence asiatique et de l'Europe centrale sur le terrain de la fluidité de la logistique". Car dans l'immense marché de la sous-traitance internationale du textile, la compétition se joue sur les délais de livraison auxquels les donneurs d'ordre sont très sensibles. L'effet du changement "qualitatif" actuel à la Douane se ressent déjà auprès de partenaires étrangers et cette mesure ne peut que renforcer l'image de la destination, explique le DG de Militzer & Münch Maroc. Les transporteurs estiment qu'ils vont gagner en célérité (jusqu'à 1 jour) dans les opérations. Fini donc le casse-tête des visites "zélées" des agents de la Douane et des lourdeurs qu'il entraîne dans la chaîne logistique. Désormais, c'est sur la valeur ajoutée -conseil à la clientèle- que se jouera la concurrence.
La centralisation de toutes les opérations sur un seul site ne peut qu'accroître la qualité des services. Quid de la tarification? Pour l'instant, les transporteurs affirment que les prestations seront facturées au juste prix. A terme, sans aller à ce qui pourrait passer pour une entente tarifaire, ils n'excluent pas l'idée de l'adoption d'un barème à l'instar de ce qu'ont réussi les transitaires.
Les délais de dédouanement sont passés de 5,5 jours en juin 97 à 24 heures en septembre 1998. Et si l'on en croit les responsables de l'Administration des Douanes, celui-ci a été ramené à 7 heures en moyenne depuis août dernier. Trois-quarts des déclarations sont traitées en moins de deux heures et autant sont admises conformes sur présentation de documents.
La Douane marocaine n'a rien inventé. Le magasin sous douane est un concept adopté depuis longtemps dans la plupart des pays industrialisés, notamment les redoutables dragons de l'Asie du Sud-Est et plus proche de nous, par de nombreux pays de la Méditerranée dont la Tunisie. Certains en sont aujourd'hui au dédouanement à domicile: l'entreprise, recevant sa cargaison, prévient la Douane par voie télématique, et si elle ne reçoit pas de réponse au bout d'un laps de temps précis (une heure en France) la marchandise est réputée dédouanée.


Pour y accéder


L'agrément des magasins sous douane est très sélectif. Il n'est délivré qu'à un cercle très restreint d'opérateurs remplissant des conditions bien précises après enquête et investigation de la Douane sur la moralité de la société, ses antécédents et contentieux. Sont examinés aussi, le volume du trafic du transporteur et les infrastructures (locaux) de l'opérateur dont les spécifications sont définies par la Douane. Il est exigé aussi une caution bancaire en couverture des droits et taxes du Trésor (entre 1 et 2 millions de DH et une délégation d'assurance-incendie, dégâts des eaux, vols.

Abashi SHAMAMBA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc