×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Le PPS repense sa stratégie

Par L'Economiste | Edition N°:2917 Le 08/12/2008 | Partager

. Le parti se restructure et peaufine sa communication . Objectif: élections de 2009La direction du Parti du progrès et du socialisme (PPS) est en colère. En effet, les camarades de Ali Yata n’ont pas apprécié les commentaires d’experts sur les travaux de l’Université d’automne organisée les 29 et 30 novembre (cf. www.leconomiste.com). Ces derniers ont déclaré que l’ex-parti communiste a perdu ses repères et il est en train de vivre ses derniers jours. Ismail Alaoui, secrétaire général du PPS, veut aujourd’hui clarifier les choses et remettre les pendules à l’heure. Aussi a-t-il invité de nombreux journalistes, vendredi dernier, pour expliquer la raison de cette université d’automne. «L’objectif était de poser des questions sur l’identité du parti, de son organisation et de ses alliances. Il s’agit également d’animer le débat dans le champ politique national, notamment au niveau de la gauche marocaine», précise le secrétaire général du PPS. Et d’ajouter que les questions soulevées lors de la rencontre concernent de larges couches de la société, attachées aux valeurs du socialisme aux couleurs marocaines. Mais actuellement au Maroc, les conditions ne sont pas encore réunies pour la construction du socialisme à cause de la pauvreté et l’ignorance. «Les Marocains veulent savoir ce qui différencie les partis et leur demandent de clarifier leurs objectifs», indique Alaoui. «Des années de participation au gouvernement dans le cadre de coalitions très larges, et d’un compromis historique a pu générer un certain flou dans le positionnement idéologique et politique du parti », explique-t-il. Donc pour la direction du PPS, il y a nécessité de continuer ce débat pour mieux faire émerger des réponses pertinentes, notamment sur le plan de l’organisation pour être au rendez-vous avec les élections professionnelles et communales de juin 2009. Sur le plan de l’organisation, la direction du PPS envisage d’adopter une restructuration nouvelle basée sur la régionalisation. «La décentralisation du parti implique un grand effort de valorisation de nos ressources humaines», explique le dirigeant du PPS. Sur le volet des alliances, outre les partis de gauche, le PPS reste ouvert à toutes les formes de regroupements et de coalitions avec les différentes organisations démocratiques en vue de renforcer l’Etat de droit. Nour Eddine EL AISSI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc