×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    International

    Le pouvoir des grandes entreprises jugé excessif

    Par L'Economiste | Edition N°:2686 Le 04/01/2008 | Partager

    . Selon un sondage mondial auprès de 22.000 personnesUNE majorité de l’opinion mondiale juge que les grandes entreprises ont trop d’influence sur les Etats, voire que celles-ci ont plus de pouvoir que les autorités politiques, selon un sondage Ipsos réalisé dans une vingtaine de pays et diffusé mercredi dernier.Le sondage Internet, réalisé auprès de 22.000 personnes vivant dans les principales économies du monde (Etats-Unis, Royaume-Uni, France, Japon, Canada...) ou les pays émergents (Russie, Brésil, Inde, Argentine, Turquie), hormis la Chine, dresse un portrait sévère de la mondialisation économique.Ipsos précise avoir interrogé des personnes faisant partie d’une certaine élite dans leurs pays respectifs pour cette étude qui comporte une marge d’erreur de 3,1% dans chaque pays.Quelque 74% des personnes sondées estiment que les grandes entreprises «ont trop d’influence» sur les décisions de leurs gouvernements respectifs, un taux qui atteint 85% en Argentine mais qui est au plus bas en Pologne et au Japon (57%).Et 69% des personnes ayant répondu au questionnaire d’Ipsos pensent que «les grandes entreprises ont plus de pouvoir que leur gouvernement».Un nombre presque similaire (72%) juge que leur gouvernement ne devrait pas hésiter à légiférer pour encadrer les activités des grandes entreprises nationales et des multinationales, poursuit le sondage.Mais l’opinion est beaucoup plus partagée sur la question du contrôle de la grande industrie par les gouvernements. 52% des personnes interrogées y sont favorables et 48% opposées.52% jugent aussi que leur gouvernement n’en fait pas assez pour protéger le droit des travailleurs, pourcentage qui avoisine 80% en Russie, précise le sondage. Malgré ces nombreuses critiques des effets de la mondialisation, 55% des sondés estiment que les grandes entreprises ont une influence «positive».Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc