×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Le port de Tanger a assuré 70% du transit MRE

Par L'Economiste | Edition N°:589 Le 07/09/1999 | Partager

· L'ODEP a investi cette année 13 millions de DH dans l'amélioration des infrastructures d'accueil

· Aujourd'hui, le port peut assurer en moyenne le passage de 32.000 personnes
par jour


Tanger ou Sebta? Plusieurs MRE (Marocains résidant à l'étranger) se posent la question au moment de l'opération transit allant du 15 juin au 15 septembre. Pour cette année, le port de Tanger a assuré 65 à 70% du trafic passagers contre 40% il y a quelques années, selon M. Abdelouafi Laftit, directeur de l'Exploitation du port de Tanger. En effet, si l'on en croit les derniers chiffres de l'ODEP (Office d'Exploitation des Ports) sur les 2 millions de passagers -pour la plupart des MRE-, qui transitent annuellement, 1,6 million passent par le port de Tanger. Il faut dire que de nombreux MRE préféraient jusqu'à une date récente transiter par le port de Sebta pour éviter les longues attentes à l'intérieur de l'enceinte portuaire de Tanger. «Ce renversement se justifie par plusieurs facteurs. Il s'agit aussi bien de l'augmentation du nombre de bateaux qui desservent Tanger, de l'amélioration des infrastructures d'accueil que de la coordination entre toutes les parties concernées par l'opération transit», explique M. Laftit. Aujourd'hui, huit navires assurent quotidiennement le transit des passagers. Le nombre de rotations est passé de 3 à 27 par jour, soit un départ pour moins d'une heure. Cette année, ce sont six compagnies qui ont assuré le transit de Tanger à Algésiras.
Parallèlement à l'augmentation du nombre de bateaux et de rotations, des aménagements ont été réalisés au niveau du port. Ainsi, il y a eu une extension de 12.000 m2 pour augmenter la capacité d'accueil. L'ODEP a fait également construire de nouveaux bâtiments, notamment au bénéfice de la Fondation Hassan II pour les MRE. Au niveau des aires de stationnement, le parking de préembarquement des véhicules a été réaménagé lui aussi. Objectif, assurer une capacité plus importante en matière d'accueil à l'intérieur du port.

Désormais, ce parking peut accueillir aujourd'hui 2.870 voitures. Le coût de ces opérations est de l'ordre de 13 millions de DH. Ces aménagements doivent permettre d'assurer le transit quotidien de 6.500 voitures et de 32.000 passagers en moyenne. M. Laftit indique que la logistique du port de Tanger n'est pas encore optimisée. Notre objectif est de capter l'essentiel des passagers qui transitent par les ports, ajoute-t-il.
A fin juin, le chiffre d'affaires du port a atteint 219 millions de DH, en progression de 14% par rapport à la même période de l'année précédente. Au 1er septembre 1999, 822.487 passagers ont transité par le port de Tanger, soit une hausse de 6,05%. Pour le 15 septembre, date d'achèvement de l'opération transit, les responsables du port tablent sur 900.000 passagers contre de 300.000 au début des années 90.

Mohamed DOUYEB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc