×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Le ministre de l'Aménage-ment du Territoire dresse l'état des lieux

    Par L'Economiste | Edition N°:468 Le 22/03/1999 | Partager

    · M. El Yazghi lance les travaux de la Commission de l'aménagement du territoire et du développement durable
    · Obstacles au développement: Inégalités en infrastructures sociales et poids des disparités socio-économiques
    · Un débat national sur l'aménagement du territoire dans les prochains mois



    C'est dans une salle comble au Ministère des Affaires Culturelles que M. Mohamed El Yazghi, ministre de l'Aménagement du Territoire, de l'Environ-
    nement, de l'Urbanisme et de l'Habitat, a donné le coup d'envoi aux travaux de la Commission de l'aménagement du territoire et du développement durable. La Salle Bahnini a accueilli près de 300 personnes. Pas moins de six ministres, plusieurs présidents des conseils régionaux et leaders politiques ont fait le déplacement le 19 mars pour assister à cette réunion qui s'inscrit dans la préparation du Plan quinquennal 1999-2003. C'est dire que la question du territoire et son aménagement suscite un intérêt croissant chez les responsables politiques, quelle que soit leur étiquette politique. Ceci est d'autant plus vrai que le Maroc a accumulé un retard considérable dans ce domaine. Dans son discours, M. El Yazghi n'a pas omis de le signaler. Il a exposé à cet effet les principales contraintes au développement durable. La liste est toutefois longue. Le problème de la concentration démographique se trouve en tête, a estimé M. El Yazghi. Selon lui, l'organisation spatiale du pays est marquée par la persistance du poids des disparités socio-économiques et le renforcement de l'urbanisation. Ces disparités sont perceptibles dans le mode de peuplement du territoire, dans la répartition des activités et de l'emploi.

    Charte nationale en cours de préparation


    Mais il y a également le problème épineux de l'inégalité de desserte en matière d'infrastructure sociale. Sur ce registre, le ministre de l'Aménagement du Territoire a estimé que l'égalité des chances d'accès aux services publics de base est loin d'être un fait acquis. Le meilleur exemple concerne le domaine scolaire. Les chiffres disponibles de 1998 indiquent en effet que le taux moyen de scolarisation ne dépasse guère les 62% pour l'enseignement fondamental et secondaire.
    Le domaine sanitaire n'est pas en reste. "Le progrès est assez limité", a lancé le ministre. Ceci s'explique par son niveau inférieur par rapport aux pays de même rang économique. Il s'explique également par les écarts entre les milieux urbain et rural. La mortalité maternelle atteint par exemple 307 pour 100.000 en milieu rural, soit deux fois et demie celui du milieu urbain.
    Face à cette situation détériorée, quels sont les remèdes?
    Selon le ministre de l'Aménagement du Territoire, il faut mettre en place une nouvelle politique d'aménagement du territoire basée sur un développement durable, efficace et équitable.
    Dans ce sens, M. El Yazghi a annoncé le lancement dans les prochains mois d'un débat national sur l'aménagement du territoire. L'objectif est de dégager un consensus autour d'un "projet partagé d'aménagement du territoire". Ce débat devra déboucher sur "une charte nationale" qui doit préciser les orientations et les recommandations en matière spatiale et institutionnelle. Cette charte est appelée en même temps à élaborer un cadre institutionnel, juridique et financier pour la mise en oeuvre de la politique de développement et de l'aménagement du territoire. En attendant, la commission en charge du dossier devra se réunir mercredi prochain à Rabat pour fixer les modalités de travail et présenter les grandes lignes de sa politique.

    Adil BOUKHIMA

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc