×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Le LPEE présente son plan décennal

    · Production de technologies nouvelles

    Par L'Economiste | Edition N°:431 Le 28/01/1999 | Partager

    Un plan décennal de la recherche a été élaboré par le LPEE. Deux objectifs: l'innovation dans les BTP et la création de nouveaux emplois. Le projet vient d'être approuvé le 25 janvier par le Conseil Supérieur d'Orientation de la Recherche Appliquée.

    Impulser un processus d'innovations chez les professionnels publics et privés du BTP et favoriser la création de nouveaux emplois, tels sont les deux objectifs qui ont guidé la mise au point par le LPEE (Laboratoire Publics d'Essais et d'Etudes) du plan décennal de la recherche (PDR). Celui-ci a été rendu public le mardi 26 janvier. Approuvé par le Conseil Supérieur d'Orientation de la Recherche Appliquée le 25 janvier, il est opérationnel à partir de cette année.
    "Ce plan constitue un axe majeur de la stratégie globale du LPEE, dans la mesure où cette dernière prévoit, parmi ses priorités, la production de technologies nouvelles et leur transfert vers le monde professionnel", a déclaré d'emblée M. Ahmed Hakimi, directeur du Laboratoire.
    Ce plan porte un intérêt particulier au secteur du BTP. Dans ce domaine, souligne M. Hakimi, l'activité de recherche fait partie des missions du LPEE. Elle a été traditionnellement abordée comme réponse à des problèmes techniques posés par les intervenants du secteur. Ces obstacles peuvent trouver leur solution dans la mise au point d'un procédé technique, d'une norme, d'un guide, d'une directive ou d'un avis technique.
    Pour lui, si le développement économique est impératif, il ne devra pas se faire au détriment de l'équilibre écologique. Aussi, les chercheurs du Laboratoire s'intéresseront-ils davantage aux problèmes ayant un impact direct sur les conditions de vie ambiantes sans oublier les variantes économiques et sociales.
    Autre objectif du plan décennal, la création de nouveaux emplois. A ce niveau, M. Hakimi a précisé que le laboratoire compte proposer aux investisseurs et aux jeunes promoteurs des brevets destinés à une exploitation industrielle. Le LPEE apportera son appui technique dans la phase de mise en exploitation. Concernant d'autres brevets qui ne nécessiteront pas de moyens importants, il sera fait appel à de jeunes promoteurs qui seront chargés de leur valorisation. "Plusieurs moyens seront mis à leur disposition, notamment l'assistance technique du Laboratoire, ce qui leur permettra de perfectionner leurs procédés", explique le DG du LPEE. L'octroi du label qualité n'est pas en reste pour donner toutes les chances à leurs produits de se frayer une place sur le marché.
    Ainsi, le laboratoire s'est découvert une nouvelle vocation. Désormais, la recherche aura un rôle actif, non seulement dans la production des innovations, mais aussi dans leur industrialisation.


    Carte de visite


    Iactivité du LPEE qui dépend du Ministère de l'Equipement est structurée autour de cinq filières appelées "Espaces technologiques". Ces derniers s'intéressent à l'étude des sciences de la terre, des matériaux et structures, des infrastructures de transports. S'y ajoutent l'espace eau et environnement et l'espace industrie.
    Créé sous forme d'une SA, le laboratoire emploie plus de 1.000 personnes dont 310 ingénieurs et cadres et 406 techniciens.
    Le chiffre d'affaires pour l'année 1998 est de l'ordre de 60 millions de DH. Près de 8% du CA est consacré au programme Recherche et Développement et 14% aux investissements.

    Abdelaziz MEFTAH

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc