×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Le Lions Club Tilila mobilisé pour la crèche de l'Hôpital Hassan II

Par L'Economiste | Edition N°:805 Le 07/07/2000 | Partager

• Un projet d'extension de la crèche est estimé à près d'un million de Dirhams• Plusieurs intervenants bénévoles contribueront à la réalisation du projetLes femmes membres du Lions Club d'Agadir Tilila sont au petit soin des pensionnaires de la crèche de l'Hôpital Hassan II. Les enfants qui y logent pourront bientôt vivre dans des locaux plus accueillants. Un projet de rénovation et d'extension de leur crèche va se concrétiser. Il est soutenu par Lions Club d'Agadir, le wali de la Région, M. Mohamed Rharrabi, ainsi qu'un donateur qui préfère garder l'anonymat.Estimé à plus d'un million de DH, le projet permettra, outre la restauration des locaux existants, la construction entre autres d'un réfectoire, d'une cuisine et de plusieurs dortoirs. De même, il s'agit d'aménager des aires de jeux et des sanitaires filles/garçons. «L'objectif consiste à agrandir mais aussi humaniser la crèche«, indique M. Abdelaziz Brakez, architecte bénévole du projet. Il n'est pas le seul volontaire, puisque tous les corps de métiers du chantier interviennent bénévolement. En attendant le démarrage des travaux, prévu pour le mois de septembre prochain, les petits enfants continuent à vivre dans les locaux existants entourés de leurs mamans adoptives.Au nombre de 64 actuellement (dont une dizaine de handicapés), ces petits enfants ont besoin de beaucoup d'assistance et de soins, car ils sont âgés entre 0 et 12 ans. Pour les encadrer quotidiennement, les autorités leur ont affectés trois employés du Ministère de la Santé Publique. De même, 18 monitrices ont été recrutées par les membres du Lions Club Tilila. Elles se relaient jour et nuit pour s'occuper des enfants. La rémunération du personnel (y compris le chauffeur du bus des enfants) s'élève à 25.000 DH/mois, indiquent les responsables du Lions Club. Les charges ne s'arrêtent pas là. Viennent s'y ajouter aussi les frais de nourriture (lait de 1er âge essentiellement pour les nourrissons), de médicaments, de couches... Pour collecter les fonds nécessaires et multiplier les actions caritatives, le Lions Club compte sur ses membres bénévoles.De nombreuses manifestations ont été organisées pour couvrir une partie des charges. Toutefois, les recettes restent insuffisantes en raison du nombre important d'enfants abandonnés.Ces derniers ne trouvent pas d'autres structures d'accueil. C'est pourquoi une campagne de sensibilisation a été lancée pour gagner de nouvelles adhésions au parrainage d'enfants. Moyennant 3.500 DH/an, on peut contribuer à l'éducation d'un chérubin.L'adoption d'un enfant de la crèche tente également de nombreux visiteurs étrangers. Mais la procédure étant soumise à des conditions rigoureuses comme l'appartenance à la religion musulmane et la résidence pendant au moins six mois au Maroc, ceci rend difficile l'adoption des enfants par des étrangers. Malika ALAMI


Carte de visite Créé en 1992, le Lions Club Tilila (tendresse en berbère) d'Agadir regroupe 28 femmes pour le moment. Réunies à l'origine dans le «Lioness Club«, elles s'occupaient déjà de la crèche auparavant avec des moyens très limités. Aujourd'hui, elles tentent davantage de soulager et servir de nombreux petits nécessiteux. Elles n' hésitent pas à frapper aux portes pour accomplir leur mission humanitaire. Elles ont été classées en raison de leur dynamisme au premier rang des clubs du Royaume pour l'année 1999/2000.
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc