×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Le leasing auto atteint la vitesse de croisière

Par L'Economiste | Edition N°:2064 Le 14/07/2005 | Partager

. 1,2 milliard de dirhams engagés en 2004LE succès de la location avec option d’achat (LOA) ne se dément pas. Depuis son introduction en mars 2000, elle ne cesse de gagner du terrain au détriment du crédit automobile classique. En 2004, le montant total des crédits automobiles classiques distribués par les sociétés de financement s’est élevé à 1,2 milliard de dirhams (contre 993 millions en 2003). Pour la location avec option d’achat 1,15 milliard de dirhams contre 855 millions une année auparavant. Soit une progression de 35% contre 18 pour les crédits auto classiques. Il faut dire que la LOA à tout pour séduire avec un atout de taille d’ordre fiscal. Cette formule permet aux clients de réaliser des économies substantielles sur le financement de leur véhicule. En effet, explique Mohamed Sbihi, directeur Marketing et Commercial chez Salafin, dans le cadre de la location avec option d’achat, les sociétés de financement(1) sont autorisées à récupérer la TVA sur les véhicules financés. «Cet avantage fiscal est entièrement répercuté sur le client qui bénéficie alors d’un coût beaucoup plus attractif», affirme-t-il. C’est particulièrement évident pour les véhicules de tourisme importés qui supportent une TVA de 20%. Les loyers sont calculés sur la base d’un prix hors taxe, ce qui réduit le montant des mensualités par rapport à un crédit auto classique. C’est donc ce coût, beaucoup plus avantageux pour les clients, qui explique le succès de ce mode de financement. Celui-ci concerne les voitures de tourisme neuves de toute marque, à l’exception des véhicules utilitaires légers. «Chacun y trouve son compte», affirment des responsables de sociétés de crédit. Ce type de financement est particulièrement adapté aux besoins d’une large frange de consommateurs (salariés du privé, public et semi-public, professions libérales, commerçants et retraités). La LOA permet d’acquérir un véhicule tourisme neuf en contrepartie de paiement des loyers et de la valeur résiduelle ou option d’achat (généralement de 1%) au terme du contrat. La durée du contrat varie souvent entre 24 et 60 mois. Pendant toute cette période et tant que l’option d’achat n’est pas utilisée, l’organisme de financement reste propriétaire du véhicule. Par ailleurs, le rebond du marché de l’automobile et du secteur du crédit automobile s’explique d’ailleurs, selon les professionnels, en partie par l’offre de crédit de plus en plus attractive grâce à la location avec option d’achat. Le succès de la LOA pousse des consommateurs à espérer qu’elle soit étendue pour englober d’autres biens. Une possibilité que des professionnels laissent entendre qu’elle peut être envisagée. Selon Mohamed Sbihi, directeur Marketing de Salafin, «il est tout à fait possible d’imaginer une solution similaire pour le financement de biens immobiliers (une sorte de leasing immobilier pour les particuliers)». Mais, selon lui, cela «reste dépendant de la volonté des autorités financières». En attendant, la LOA demeure réservée au financement des véhicules de tourisme, qu’ils soient importés ou montés localement à l’exclusion de tout autre bien. Selon le directeur Marketing et Commercial chez Salafin, la réglementation est très claire. Elle s’explique par le fait qu’un véhicule est un bien qui est enregistré auprès de l’Administration (les Services des Mines). Il nanti en faveur de la société de financement (carte grise barrée) et qu’il peut donc être facilement récupéré et cédé par l’organisme préteur en cas de défaillance de l’emprunteur. Il est rare de trouver des biens qui répondent à ces critères. K. E. H.---------------------------------------------------------------------------(1) Quatre sociétés de financement offrent la formule LOA: Salafin, Eqdom, Wafasalaf et Sofac.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc