×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Vous êtes 112.291 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 136.119 articles (chiffres relevés le 25/5 sur google analytics)
eleconomiste
Affaires

Le label CGEM prend forme

Par L'Economiste | Edition N°:2479 Le 07/03/2007 | Partager

. Objectif : Distinguer les entreprises performantes. Priorité de la charte de responsabilité socialeMoulay Hafid Elalamy tient parole. Ce dernier qui avait promis plus de proximité régionale a tenu à ce que le conseil d’administration de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), entité qu’il préside, se déroule à Tanger. Autant de signaux forts en direction des patrons et des régions. Si la réunion avait un ordre du jour très chargé, les discussions se sont essentiellement focalisées sur le projet «Label CGEM», en gestation. Ce dernier permettra de distinguer les entreprises les plus performantes ainsi que celles répondant aux normes internationales en matière des bonnes pratiques. Ce projet est l’une des priorités inscrites dans la charte de responsabilité sociale de la CGEM. Les actions à entreprendre pour sa promotion sont également à l’étude. Par ailleurs, les propositions de la CGEM pour la libéralisation des changes ou encore l’approbation des budgets pour l’année 2007, étaient également au menu. Malheureusement, ces questions ont été juste «survolées», faute de temps. «Mais, elles feront l’objet des prochaines réunions à Casablanca», affirme Elalamy. La rencontre de Tanger a été l’occasion pour Mohamed Hassad, le wali, de défendre devant les chefs d’entreprise nationaux la candidature tangéroise pour l’exposition internationale de 2012. La CGEM n’a pas manqué de confirmer son soutien au projet. Des actions de lobbying de la part des membres de la confédération ont même été annoncées. Selon Elalamy, «Tanger est en train de se positionner en tant que véritable pôle d’attraction pour les investissements. Un développement auquel la CGEM veut participer», affirme le président de l’organisation patronale. Ainsi, il est question de développer le tissu des adhérents à la Confédération à Tanger et sa Région en offrant plus de services. Une stratégie qu’Elalamy entend étendre à l’ensemble des régions du Royaume. Histoire d’assurer un équilibre entre ces différents pôles de développement.   Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc