×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Le Forum régional de Rabat clôture la deuxième étape du débat

    Par L'Economiste | Edition N°:814 Le 20/07/2000 | Partager

    • La prochaine phase consistera à réaliser une synthèse nationaleLE débat national sur l'aménagement du territoire est entré dans sa phase décisive. Hier, le rideau est tombé sur la deuxième étape du débat avec l'organisation du forum régional de Rabat. Durant deux jours, (les 18 et 19 juillet), les interventions se sont succédé au tour du thème «Solidarité urbaine, intégration sociale et politique de la ville«. La rencontre a permis de passer en revue certains axes de réflexions examinés lors des ateliers locaux. L'accent a été principalement mis sur les problèmes qui risquent de perturber le développement socio-économique de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër. C'est le cas notamment de l'extension de l'habitat anarchique, la spéculation foncière et la dégradation de l'éco-système. Selon certains participants, la lutte contre l'habitat insalubre et la décadence des médinas devrait constituer une préoccupation constante. La région de Rabat doit également penser à revaloriser son patrimoine socioculturel et mettre en place une stratégie de gestion pour résoudre le problème du foncier.Charte nationaleLe développement de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër est contrarié par plusieurs facteurs. Mais, selon les responsables, c'est la sous-exploitation de ses potentialités qui en aggrave l'impact. Ces potentialités seront bien évidemment prises en compte dans la préparation de la synthèse nationale qui doit clore le débat sur l'aménagement du territoire. C'est à ce moment que des documents d'application seront conçus. Il s'agit principalement de la Charte nationale d'aménagement du territoire qui devra en définir le cadre juridique et institutionnel et ses principaux instruments.Conçue à partir des résultats des débats, cette charte comportera les axes de développement et les compétences respectives des acteurs chargés de sa mise en oeuvre. Ce document sera appuyé par un schéma national d'aménagement du territoire. Celui-ci devra en donner les principales orientations et l'organisation du territoire. Ce schéma constituera le cadre dans lequel devront s'inscrire toutes les actions sectorielles en matière de développement économique et social. En principe, la Charte nationale devra être prête vers fin 2001. Elle sera présentée à la Commission ministérielle présidée par Sa Majesté Mohammed VI avant d'être soumise au Parlement. A.B.


    Axes d'interventionA partir du thème central du forum régional de Rabat, un certain nombre d'axes ont été présentés. Les participants ont été ainsi appelés à se prononcer sur trois principaux volets. Il s'agit de «la politique de la ville et la méthodologie de l'aménagement du territoire«, «les dynamiques sectorielles et la dynamique territoriale« et «le projet de la ville et l'intégration régionale«. Ces thèmes ne manqueront pas de revenir dans le débat national prévu en automne.
    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc