×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Le fondateur de la marque Zara sort de l'ombre

    Par L'Economiste | Edition N°:601 Le 23/09/1999 | Partager

    · La première photo publique de M. Amancio Ortega après 36 ans

    · La holding publie son premier rapport annuel en vue d'une introduction en bourse


    L'homme sans doute le plus riche d'Espagne a enfin décidé de se montrer à visage découvert: la première photo du président et fondateur des magasins de vêtements Zara, vient d'être diffusée, mettant fin à un mystère soigneusement entretenu pendant des décennies. Son cliché orne le premier rapport annuel jamais publié par le géant du textile espagnol Inditex, holding coiffant entre autres, la chaîne Zara.
    Le président d'Inditex s'appelle Amancio Ortega. Son nom était connu mais pas son visage, même si l'histoire de Zara, une des plus belles «success-stories» espagnoles, a commencé il y a 36 ans et cette marque est aujourd'hui célèbre dans le monde entier. La discrétion absolue de M. Ortega, est justifiée selon ses proches, par son désir de mener une «vie normale». Ce sexagénaire (il aurait 63 ans) à l'air sévère, est sorti de l'ombre pour permettre à son groupe de faire son entrée en bourse. La photo et le rapport annuel 1998, s'inscrivent dans un effort de «transparence» pour informer et rassurer de futurs actionnaires, explique-t-on auprès de Inditex. La date de l'introduction en bourse, devenue indispensable pour accélérer le développement d'inditex, principalement à l'international, n'est pas encore fixée. L'opération pourrait intervenir l'an prochain ou en 2001.

    Résolu le problème de son président, Inditex dispose désormais de toutes les chances d'être accueilli triomphalement sur le marché boursier, soulignent les analystes. Ce groupe dont le siège se trouve en Galice (Nord Ouest), accumule en effet des performances financières remarquables. Son chiffre d'affaires a plus que doublé depuis 1994 et s'élevait à 1.712 millions de Dollars (17 milliards de DH) en 1998. Dans le même temps, son bénéfice net a triplé pour atteindre 153 millions d'Euros (1,5 milliards de DH), dont 67 millions rapportés par Zara.
    Inditex, qui compte, outre Zara, les chaînes de magasins Pull and Bear, Massimo Dutti et Bershka, a également multiplié par deux ses effectifs (12.000 salariés contre 5.000 en 1994) et le nombre de ses boutiques.
    Il exploite actuellement 748 magasins, dont un bon tiers à l'étranger où il réalisera cette année la moitié de son chiffre d'affaires. Inditex est présent dans une trentaine de pays, en Europe, en Amérique (du Sud et du Nord), en Asie (Japon, Chine) et au Moyen-Orient (Israël, Liban, Koweit, Dubaï...). Derrière ce succès, on trouve un slogan simple: «démocratiser la mode pour la rendre accessible à tous grâce à des prix modérés».

    Radia LAHLOU (AFP)


    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc