×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Courrier des Lecteurs

    Le FMI serait favorable à un relèvement des taux d'intérêt américains

    Par L'Economiste | Edition N°:593 Le 13/09/1999 | Partager

    · Des fuites sur le rapport du FMI devant être publié le 22 septembre

    · Les prévisions de croissance économique mondiale revues à la hausse

    · Une reprise est prévue pour les pays d'Asie

    Le ministre finlandais des Finances a vendu la mèche. Il a adressé mardi une lettre aux parlementaires de La Haye, dévoilant les principaux points du prochain rapport du Fonds Monétaire International (FMI). Celui-ci, ne doit être rendu public que le 22 septembre à Washington. Il porte sur les perspectives actualisées du Fonds pour l'économie mondiale pour les exercices 1999 et 2000.
    Dans une déclaration à l'AFP, le FMI s'est refusé à tout commentaire sur ces fuites. Selon un porte-parole, les chiffres de croissance qui y figurent ne sont pas les chiffres arrêtés, la version en circulation n'étant pas la copie finale.

    Toujours est-il que les informations qui circulent parlent d'un soutien du FMI au relèvement des taux d'intérêt américains, en prévision d'un ralentissement de la croissance économique en l'an 2000 aux Etats-Unis. A en croire les chiffres avancés, la croissance économique américaine devrait atteindre 3,7% en 1999 avant de ralentir pour ne plus dépasser 2,6% en l'an 2000. Selon le ministre finlandais, M. Gerrit Zalm, «un relèvement temporaire des taux d'intérêt de la Réserve Fédérale (FED) sera vraisemblablement nécessaire pour refroidir dès cette année l'économie américaine et faire face au dur atterrissage attendu l'an prochain». Le précédent rapport du FMI, datant d'avril dernier, tablait sur une croissance américaine de 3,3% cette année, puis de 2,2% l'année prochaine.
    Par ailleurs, et toujours selon les déclarations de M. Zalm, le rapport en cours de finalisation ne juge pas nécessaire une hausse des taux en Union Européenne dont les prévisions ont été maintenues. Celles-ci vont dans le sens d'une croissance globale de 1,9% en 1999 et 2,7% en l'an 2000. Le FMI y verrait, à l'inverse des Etats-Unis, «une marge pour une baisse des taux en cas de ralentissement».
    Pour l'économie mondiale, l'institution financière internationale a revu à la hausse ses prévisions de croissance qui devraient atteindre 3,4% en 1999 contre 3,3% initialement prévus.

    Idem pour les pays asiatiques. La reprise au Japon devrait être de l'ordre de 0,2% en 1999 pour se confirmer avec 1% l'année suivante. Les chiffres antérieurs tablaient sur une récession de 1,1% en 1999 et une reprise de 1% l'année d'après. Les chiffres sont encore plus optimistes pour la Corée qui devrait enregistrer une croissance de 6,5% (contre 2%) cette année et de 5,5% (contre 4,6%) en l'an 2000. Au Brésil et en Russie, la situation devrait être moins catastrophique que ce que le premier rapport avait pronostiqué. Le recul de 3,7% au Brésil se limiterait à 1% en 1999 pour faire place un an plus tard à une reprise de 4%. La croissance russe, elle, ne devrait être négative que de 2% au lieu de 7% pour l'année en cours. Cependant, rien n'est dit sur le taux à atteindre en l'an 2000.

    Hanaâ FOULANI (AFP)

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc