×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Entreprises

    Le film de Publicis sur le tourisme en "short list" du Mondial de la Pub

    Par L'Economiste | Edition N°:87 Le 08/07/1993 | Partager

    Le film pour la promotion du tourisme vient de se classer en "short list" du Mondial de la Publicité à Cannes. Le film était présenté par Publicis, Spot 2 et 1-33. Parallèlement, les liens entre Publicis et Top Publicité viennent d'être officialisés par la signature de l'accord préparé il y a un an.

    LE ministre du Tourisme, M. Abouyoub, avait laissé entendre, au printemps, que ce film serait primé. Le résultat est en dessous des espérances, mais un classement en "short list" au Mondial de Cannes reste néanmoins une performance.

    Il s'agit de la plus grosse campagne Jamais montée pour le Maroc(1) . Actuellement, le Ministère du Tourisme et l'ONMT, qui est juridiquement le donneur d'ordres, se disent "très satisfaits" des résultats de la campagne.

    La production assurée par Spot2

    Spot 2 et 1-33 ont assuré la production du film sur le plan technique pour le compte de Publicis. Spot 2 est la maison de production fondée par Mme Colette Amram et M. Mohamed Sekkat, qui ont des participations croisées dans Spot 2 et Top Publicité et ce, depuis la création des deux entreprises. Parallèlement, Publicis-FCB et Top Publicité ont signé, début juin 1993, un accord par lequel Top devient "agence affiliée" à Publicis.

    Annoncé il y a un an, cet accord'2' place donc officiellement TOP sur le réseau de Publicis. M. Jean Claude Bayle, qui reste l'interface de Publicis vis-à-vis du Ministère du Tourisme dans la campagne en cours, conserve ses responsabilités de directeur général de Top Publicité où Mme Amram est depuis I ' année dernière administrateur délégué.

    10 jours de tournage

    La direction de la production du film a été prise en charge par M. Sekkat qui en a confié la réalisation à M. Simon Kentish. L'état-major de Top et de Spot explique que le choix s ' est porté sur ce réalisateur en raison de "son goût pour créer des atmosphères à partir d 'images". Il est un fait que le film crée une atmosphère que l'on ne retrouve pas toujours dans les dépliants ou les affiches.

    Le travail ayant été minutieusement préparé à l'avance sur le terrain, explique M. Bayle, le tournage a pris 10 jours, " 12 jours exactement, si I 'on compte les dépassements". précise-t-il.

    Spot 2 et Top ont fourni huit des quatorze personnes qui ont travaillé sur le film, indique-t-il. Pour Spot 2, le mélange des forces de Publicis, de Spot et de Top, a été un facteur essentiel: "ce n'est pas pour nous faire plaisir, à nous Marocains, que ce film est fait (...) mais pour parler aux Européens".

    M. Bayle ajoute qu'il fallait donc faire passer le message de sécurité, avec l'axe choisi de la modernité, montrer la "sensorialité", mais "sans ressembler à une carte postale", ni tomber dans "le piège du misérabilisme" .

    Message implicite pour la sécurité

    Pour M. Bayle, l'effet de modernité est obtenu grâce aux techniques de tournage et non pas par les images elles-mêmes. "Il s 'agit de la manière la plus sûre de faire passer le message modernité - sécurité. parce que les deux notions deviennent implicites".

    Le stylisme du film, signé par Mlle Véronique Edéry (major de Arts déco, Paris), participe d'une même approche: c'est tout à fait marocain, mais après "avoir éliminé tout ce qui

    pouvait risquer de donner une impression de pauvreté" .

    La musique, signée par M. Khalil Chahine, un compositeur qui monte, reste dans cette ligne, avec en plus des effets de racines prises dans les rythmes populaires maghrébins, des thèmes très à la mode en Europe. 

    M.C

    (1) Cette campagne avait suscité des remous lors de la passation du marché, l'été dernier. Ces remous avaient à leur tour entraîné des réactions de Publicis, de M. Azoulay, Conseiller de S .M . Le Roi, et du Ministère du Tourisme. Rappelons que le ministère avait changé de titulaire entre temps: M. Abouyoub avait succédé à M. Benslimane, ce qui n'était pas fait pour simplifier l'affaire et que M. Abouyoub avait pris fermement la défense du choix de Publicis.

    (2) C f L'Economiste du 25 ma;1992.

    Ali et Brahim... en costume

    Les deux personnages de bande dessinée associés à l'image de la Banque Populaire vont changer de look: ils vont s'habiller en costumes cravate, pour une prochaine campagne de Ad Damane Chaâbi. "Cette évolution est logique", explique Mme Amram, car "au cours des 20 dernières années la clientèle de la Banque Populaire a évolué". Maintenant, ce sont les enfants des clients de l'époque qui ont commencé à travailler, à participer aux décisions, note - telle en faisant remarquer qu'ils s ' habillent autrement, qu'ils ont une autre façon de concevoir leur vie et leur métier...

    "En outre, précise Mme Amram, ce produit est un produit d 'épargne - retraite, plus sophistiqué et nouant des liens différents entre les épargnants et leur banque. Il fallait suivre cette évolution ”.

    A priori, le changement de look aurait pu détruire les deux personnages. Or, ce n'est pas ce qui se passe en réalité: le changement de vêtements et l'évolution des relations entre Ali et Brahim sont réalisés d'une manière naturelle. Ali a été aminci; il porte un costume et conserve son tarbouche mais les babouches ont disparu. Il abandonne l'humour par les gros gags. Si la connivence avec Brahim est conservée, maintenant Ali n'est plus le naïf et ignorant, servant de faire valoir à Brahim. En principe, le film devra être projeté dans les semaines qui viennent.

    Les deux personnages avaient été créés par Top, en 1975, un an après la constitution de l'agence. Au départ, Ali et Brahim étaient créés par M. Philippe Zagury. Aujourd'hui, ils sont dessinés par M. Samir Abouzakaria et animés par M. Sequat, de Spot 2. 

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc